Le gouvernement tchadien soutiendra le CORAF pour accroître sa présence en Afrique centrale

La Ministre tchadienne du Développement agricole, Mme Kamoungué Dena Assoum, s’est engagée à soutenir le CORAF dans ses efforts pour accroître son empreinte en Afrique centrale. La ministre Assoum s’exprimait lors d’une conférence de presse pour annoncer la tenue de la réunion physique de la 13e Assemblée générale à Ndjamena, au Tchad, du 25 au 27 janvier 2022.

« Je travaillerai en collaboration avec le CORAF pour qu’il renforce sa présence en Afrique centrale et que les recommandations prises lors de la 13ème Assemblée générale soient mises en œuvre », a déclaré la Ministre Assoum lors de la conférence de presse tenue dans les bureaux de l’Institut tchadien de recherche agricole pour le développement (ITRAD), le principal partenaire du CORAF au Tchad.

La haute fonctionnaire tchadienne a rappelé l’importance de la coopération régionale dans le développement de l’agriculture.

Le défi du développement de l’agriculture africaine repose aussi sur la nécessité du renforcement de la coopération inter-régionale.”

Mme Kamoungué Dena Assoum, Ministre tchadienne du Développement agricole.

L’Assemblée Générale est la plus haute instance décisionnelle de la CORAF. Il se tient une fois tous les trois ans. La 13e itération s’est déroulée en deux parties. La première partie était sous la forme d’une réunion d’affaires virtuelle en avril 2021 à cause de la pandémie de COVID-19. La deuxième partie sera physique et devrait attirer une centaine de participants dans la capitale tchadienne, fin janvier 2022.

La plupart des discussions à l’AG porteront sur la manière dont le CORAF peut accroître son empreinte en Afrique centrale et approuver la plupart des outils de gouvernance discutés lors de la réunion virtuelle d’avril 2021.

Lire aussi :