Un forum pour analyser comment les entreprises peuvent mettre les innovations à l’échelle

  • Une réunion d’acteurs des secteurs public et privé se tient le jeudi 24 juin 2021. Organisé par le CORAF, ce forum en ligne d’une demi-journée discutera des moyens d’impliquer davantage le secteur privé pour mettre à l’échelle les innovations des systèmes alimentaires en Afrique de l’Ouest et du Centre.
  • L’événement organisé par le CORAF dans le cadre d’une série de dialogues continus autour de thèmes critiques de recherche et développement réunira les Directeurs Généraux des 23 Systèmes nationaux de recherche agricole (SNRA) et certaines entreprises clés du système alimentaire.
  • L’événement de jeudi sera la quatrième itération du NARS Leaders Forum.

Une grande réunion d’acteurs de la recherche sur les systèmes alimentaires a lieu virtuellement le jeudi 24 juin 2021, pour discuter de la façon dont le secteur privé peut mettre les innovations à grande échelle. La 4e édition du Forum des Leaders des SNRA, une série de dialogues continus organisés par le CORAF pour aborder des questions critiques autour de la recherche et du développement (R&D), réunira les Directeurs Généraux des SNRA de toute l’Afrique de l’Ouest et du Centre (AOC) et certaines entreprises de premier plan du système alimentaire dans les deux régions.

« Les chercheurs développent des technologies et des innovations pour répondre aux besoins des agriculteurs, des producteurs et des populations. Cependant, alors que l’État a la responsabilité première de créer l’environnement propice à l’adoption de la science, il appartient au secteur privé de s’approprier ces technologies et d’assurer leur multiplication et leur accès aux populations », déclare Dr Abdou TENKOUANO, Directeur Exécutif du CORAF.

La mise à l’échelle des technologies reste un défi majeur dans le secteur de la recherche et du développement. Bien que de nombreuses technologies soient disponibles, elles ne sont pas toujours connues des utilisateurs finaux. En conséquence, affirment les experts, le secteur privé qui dispose des moyens financiers doit être mobilisé pour soutenir la mise à l’échelle massive jusqu’à une proportion qui conduirait à la transformation de l’agriculture.

« Le secteur privé est essentiel pour atteindre et garantir la sécurité alimentaire et nutritionnelle de manière durable. C’est ainsi que nous aurons une chance d’atteindre le plan directeur des Dirigeants africains dans le domaine de l’agriculture et l’objectif mondial d’atteindre la faim zéro d’ici 2030 », affirme Dr TENKOUANO.

Cette rencontre de haut niveau offrira aux parties prenantes le cadre pour faire le point sur l’implication du secteur privé dans la R&D agricole, de mettre en évidence les opportunités existantes et potentielles pour une meilleure intégration du secteur privé dans la R&D agricole en AOC et de proposer des solutions pour améliorer le dialogue et l’engagement avec le secteur privé afin d’accroître l’efficience de la R&D agricole dans la sous-région. 

Quels sont les résultats attendus ?

Ci-dessous, les résultats attendus du webinaire :

  • Élargir l’implication du secteur privé dans la recherche et le développement agricoles ; 
  • Des échanges de qualité sur les attentes des SNRA concernant l’implication du secteur privé dans la recherche sont identifiés et des recommandations formulées ;
  • Les stratégies visant à accroître l’engagement du secteur privé dans la recherche agricole sont
    répertoriées ; 
  • Les opportunités d’action conjointe entre le secteur privé et la recherche sont répertoriées. 

Cette édition du Forum des Leaders des SNRA devrait attirer des participants de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), de la Communauté économique des États de l’Afrique centrale (CEEAC), des organisations paysannes et des organisations non gouvernementales.

L’événement en ligne d’une journée est la quatrième itération. Le Forum des Leaders des NARS rassemble les dirigeants pour réfléchir sur la recherche agricole critique et identifier des solutions potentielles. Ses résultats sont généralement partagés avec les décideurs pour les informer de l’élaboration de meilleures politiques pour l’adoption de la science. Les éditions précédentes ont porté sur l’impact de la COVID-19 sur la recherche agricole, la gestion des risques biologiques et le renforcement des capacités du système de recherche et de technologie agricoles.