13ème Session Ordinaire de l’Assemblée générale pour discuter des réformes et du repositionnement du CORAF

Dakar, le 26 avril 2021 — La première partie de la 13ème Session Ordinaire de l’Assemblée générale (AG13) du CORAF a été convoquée les 27 et 28 avril 2021 pour examiner les progrès réalisés dans la mise en œuvre des récentes réformes et du repositionnement de l’Organisation pour mieux remplir son mandat.

L’Assemblée Générale (AG) est l’organe décisionnel suprême du CORAF ; elle se tient tous les trois ans. Les restrictions de voyage liées à la COVID-19 ont fait en sorte que le CORAF a divisé la tenue de l’AG13 en deux parties. Une première partie consacrée à une réunion d’affaires virtuelle, les 27 et 28 avril 2021 et un second volet, en présentiel, dont la tenue est prévue dans la capitale tchadienne en janvier 2022.

« La bonne gouvernance et la planification stratégique sont des paramètres essentiels pour mesurer nos progrès. Pour répondre aux aspirations variées et complexes de nos principales clientèles, nous devons procéder régulièrement à des réformes et nous positionner de manière à être efficaces et efficients », a déclaré Dr Angela Moreno, présidente du conseil d’administration et organisatrice de l’AG.

L’examen des progrès accomplis dans la mise en œuvre des résolutions de la 12ème Session Ordinaire de l’AG (AG12), le renouvellement du mandat des membres du Conseil d’administration et l’examen d’une évaluation à mi-parcours de la stratégie institutionnelle du CORAF seront au cœur de cette première partie de l’AG.

« Progrès considérables »

Une nouvelle ère de recherche et développement en Afrique de l’Ouest et du Centre s’est ouverte en avril 2018 suite à l’approbation d’une nouvelle orientation stratégique du CORAF par sa AG12 tenue dans la capitale sénégalaise, Dakar.

Les nouveaux plans ont pris la forme d’un Plan stratégique 2018-2027 et d’un Plan opérationnel 2018-2022. Les plans prévoyaient non seulement la mise à l’échelle des technologies novatrices, la facilitation du commerce et l’accès aux marchés, la réduction des disparités entre les sexes, la promotion de l’emploi des jeunes, mais aussi la bonne gouvernance de l’Organisation.

« Trois ans plus tard, nous pouvons dire que des progrès considérables ont été réalisés. Non seulement nous avons dépassé la mobilisation des ressources nécessaires pour le plan opérationnel actuel, mais les instruments de gouvernance se sont tenus régulièrement, comme le prévoient les statuts, pour faire progresser les affaires de l’organisation », a déclaré Dr Tenkouano, le Directeur Exécutif du CORAF. Le coût du Plan opérationnel actuel a été estimé à 60 millions de dollars.

Renforcer la présence en Afrique centrale

Le CORAF couvre 23 pays d’Afrique occidentale et centrale. À l’avenir, l’organisation compte intensifier ses efforts pour mieux mobiliser les Systèmes nationaux de recherche agricole et d’autres partenaires stratégiques en Afrique centrale.

Au cœur de cette réunion d’affaires, les acteurs du CORAF seront également à l’écoute et trouveront, surement, un consensus sur les stratégies proposées pour accroître l’engagement avec les acteurs d’Afrique centrale.

« Il est essentiel aujourd’hui de développer des modèles qui ont fonctionné en Afrique de l’Ouest pour relever les défis de l’amélioration durable de la productivité, de la compétitivité et des marchés du système agricole en Afrique centrale », affirme M. Tenkouano.

Résultats attendus de l’Assemblée générale

Cinq résultats sont attendus de la réunion d’affaires virtuelle de l’AG13 du CORAF :

  1. L’état de mise en œuvre des résolutions et des recommandations de l’AG précédente est examiné et approuvé ;
  2. Présentation et adoption de l’examen et de l’harmonisation des outils de gouvernance du CORAF et de la feuille de route pour la mise en œuvre des textes révisés ;
  3. La proposition de soutenir une plus grande intégration des activités du CORAF en Afrique centrale et au sein de la Commission Économique des États de l’Afrique Centrale (CEEAC) ainsi que le plan de réunions consultatives sont validés ;
  4. Le rapport d’étape sur l’évaluation à mi-parcours de la performance des capacités institutionnelles du CORAF et la feuille de route pour la mise en œuvre des recommandations sont examinés et validés.
  5. Le nouveau Conseil d’administration est présenté et approuvé.