L’Ambassadeur du Burkina Faso visite le CORAF

L’Ambassadeur du Burkina Faso au Sénégal, Son Excellence Jacob Ouédraogo, a visité le Secrétariat Exécutif du CORAF pour en savoir plus sur les activités et réalisations du CORAF dans le secteur agricole. Le diplomate burkinabé est également venu explorer les synergies possibles entre son pays et le CORAF.

Le Burkina Faso est l’un des États membres fondateurs du CORAF.

« J’aimerais voir que l’état du Burkina Faso bénéficie de l’expérience et des connaissances approfondies du CORAF. Je ferai un rapport au gouvernement du Burkina Faso. Espérons que nous pourrons tirer parti de l’expérience du CORAF pour améliorer certains des programmes agricoles que le gouvernement met en œuvre », a déclaré l’Ambassadeur.

Le CORAF travaille directement avec le Système national de recherche agricole du Burkina Faso. L’Institut pour l’Environnement et la Recherche Agricole (INERA) est le point d’entrée du CORAF au Burkina Faso. Le CORAF met actuellement en œuvre quelques projets de recherche et développement au Burkina Faso. La plupart d’entre eux sont mis en œuvre par l’INERA et impliquent la mise à l’échelle des technologies et des innovations. Le projet de Déploiement de technologies agricoles et d’innovations pour accroître la résilience des systèmes de production et des exploitations familiales en Afrique de l’Ouest et du Centre (TARSPro), financé par la Coopération suisse, est le dernier projet en date du CORAF, impliquant le Burkina Faso.

« En Afrique, la recherche a des beaux jours. Les attentes sont élevées car les chercheurs sont tenus d’apporter des solutions africaines concrètes aux problèmes africains. C’est la seule manière de relever les défis de l’autosuffisance alimentaire, de la lutte contre la pauvreté, de la création de revenus, etc. », a déclaré Son Excellence, Joseph Ouédraogo.

Au cours de la visite, l’Ambassadeur et son équipe ont rencontré l’équipe du Secrétariat Exécutif du CORAF. Au cours de la brève cérémonie, les deux parties ont échangé sur le travail du CORAF et en particulier sur ses liens avec le système de recherche au Burkina Faso.

L’Ambassadeur du Burkina Faso a également visité le plateau de l’Agripreneur TV, une plateforme pionnière d’engagement des jeunes en ligne.

Le Burkina Faso héberge le Centre régional de spécialisation en fruits et légumes, l’un des neuf CNS répartis à travers l’Afrique de l’Ouest. Ces centres sont le fruit du Programme de Productivité Agricole en Afrique de l’Ouest (PPAAO).

Lire aussi :