Vers une Modernisation de la Plateforme Électronique des Données du Catalogue Régional des Espèces et Variétés Végétales de l’Afrique de l’Ouest

[Ouagadougou] — Des experts de plusieurs organisations régionales et internationales se réuniront dans la capitale burkinabé —Ouagadougou— du 1er au 5 février 2021, pour une réunion technique, dans une visée de modernisation de la plateforme électronique des données du Catalogue Régional des Espèces et Variétés Végétales de l’Afrique de l’Ouest.

À l’initiative du CORAF, cette rencontre sera un creuset pour développer les termes de références (TDR) et établir une feuille de route pour la modernisation de la plateforme des données du Catalogue Régional des Espèces et Variétés Végétales de l’Afrique de l’Ouest d’une part, et d’autre part, pour définir les modalités d’extension de la liste des espèces végétales à d’autres cultures d’importance économique et de sécurité alimentaire dans le Catalogue Régional.

Pour rappel, le Catalogue Régional des Espèces et Variétés Végétales de l’Afrique de l’Ouest (CREVAO) a été développé par le CORAF en collaboration avec ses partenaires nationaux et régionaux et dans le cadre du Partenariat pour la recherche, l’éducation et le développement agricoles en Afrique de l’Ouest (PAIRED). Il facilite l’accès aux nouvelles variétés végétales certifiées et la commercialisation des semences dans l’espace régional CEDEAO-UEMOA-CILSS.

Trois (03) principaux résultats sont attendus à l’issue de cette itération hautement technique :

  • Les contraintes techniques, de l’utilisation et de gestion des opérations dans la plateforme électronique ainsi que les besoins d’amélioration sont définies ; 
  • Les TDR détaillés ainsi que les feuilles de route des deux missions de mise à jour de la plateforme électronique et de définition et de paramétrage des données DHS  —Distinction, Homogénéité et Stabilité— et VAT —Valeur Agronomique et Technologique— des cultures additionnelles identifiées sont finalisés ; 
  • Un projet de protocole entre le CORAF et l’Institut du Sahel (INSAH)/CILSS pour la cogestion de la plateforme est élaboré.

La version actuelle du Catalogue a enregistré 1.496 variétés des 11 cultures prioritaires que sont le riz, le maïs, le sorgho, le mil, l’arachide, le niébé, le manioc, l’igname, la pomme de terre, la tomate et l’oignon.

La présente réunion envisage d’étendre la liste des cultures d’importance économique et de sécurité alimentaire au-delà des 11 mentionnées supra, en considérant en l’occurrence des cultures telles que le sésame, le soja, la patate douce, le gombo, l’aubergine locale, le bissap, etc.

Afin d’être inscrites dans le Catalogue —comme ce fut le cas des 11 cultures actuellement répertoriées— il est impératif que les variétés candidates soient homologuées au niveau national et satisfassent les trois conditions que sont:

  • Être reconnue distincte, homogène et stable (DHS) ;
  • Être reconnue suffisamment performante par rapport à la gamme des variétés les plus utilisées et sans défaut majeur pour les utilisateurs, au travers d’un protocole d’examen de la valeur agronomique, technologique et environnementale (VATE) ;
  • Être désignée par une dénomination approuvée.

La réunion verra la participation d’une quinzaine d’experts du CORAF, du Comité inter-État de lutte contre la sécheresse au Sahel (CILSS), de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA), de l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), du bureau de l’Afrique de l’Ouest de l’Agence des États-Unis pour le développement international (USAID), et aussi d’experts en tests DHS —Distinction, Homogénéité, Stabilité.