Mission du CORAF/WECARD à Libreville: redynamiser la Coopération avec le SNRA du Gabon et la CEEAC

Une délégation du CORAF/WECARD, composée de son Président du Conseil d’Administration, Dr Alioune FALL et du Directeur Exécutif intérimaire, Dr Paco SEREME a séjourné du 4 au 5 février 2016 à Libreville pour échanger avec les autorités du Centre National de la Recherche Scientifique et Technologique (CENAREST) et de la Communauté économique des Etats de l’Afrique Centrale (CEEAC) pour, entre autres, relancer la coopération avec ces deux institutions et accélérer la préparation du Programme de Productivité Agricole en Afrique Centrale (PPAAC) avec l’adoption de sa feuille de route.

Au CENAREST, Pr Daniel Franck IDIATA, Commissaire Général de cette institution qui avait à ses côtés le Directeur de l’Institut de Recherches Agronomiques et Forestières (IRAF) du Gabon, Pr Auguste NDOUTOUME, a échangé avec la délégation du CORAF/WECARD sur les atouts agricoles et les difficultés de financement de la recherche scientifique du Gabon. Ces difficultés étant communes à pratiquement tous les Systèmes nationaux de recherche agricole, l’expérience des pays membres du PPAAO en matière de mobilisation de ressources pour le financement de la recherche et du conseil agricoles à travers la mise place des fonds nationaux a été présentée par la mission du CORAF/WECARD à la partie gabonaise. Pour mieux bénéficier et capitaliser cette expérience de financement de la recherche, les deux parties ont, à la demande du Commissaire Général du CENAREST, convenu du principe d’une mission du Directeur de l’IRAF au siège du CORAF/WECARD à Dakar. Outre les aspects techniques, les échanges entre le CORAF/WECARD et le CENAREST ont contribué à rétablir la confiance entre les deux institutions.

Au siège de la CEEAC, la délégation du CORAF/WECARD a été reçue en audience par son Excellence l’Ambassadeur Ahmad ALLAM-MI, Secrétaire Général de la CEEAC en présence de Dr Léon Konande MUDUBU Coordonnateur Technique du Département Intégration physique, économique et monétaire (DIPEM) et de ses collaborateurs. La délégation du CORAF/WECARD a salué la participation satisfaisante de la CEEAC au niveau du fonctionnement stratégique du CORAF/WECARD depuis la signature de l’accord de partenariat entre les deux institutions en juillet 2008 avant de souligner que l’engagement de la CEEAC au niveau du fonctionnement opérationnel du CORAF/WECARD est encore insuffisant.

Les échanges ont également relevé le retard accusé par la CEEAC dans le domaine de la mise en œuvre du Programme de Productivité Agricole dans cette région (PPAAC) alors que le programme en Afrique de l’Ouest (PPAAO) est déjà à sa seconde phase d’exécution. Ce programme financé par la Banque Mondiale vise à améliorer les activités de recherche dans le domaine agricole afin d’accroître les niveaux de production et de lutter in fine pour la sécurité alimentaire et nutritionnelle. La délégation du CORAF/WECARD a indiqué que l’Afrique centrale pourra tirer profit des leçons apprises au niveau de l’Afrique de l’Ouest pour relever certains défis en améliorant la qualité des résultats escomptés.

Son Excellence ALLAM-MI a salué l’existence de l’Accord entre le CORAF/WECARD et la CEEAC et des actions qui en découlent car, a-t-il souligné, « la chute des coûts du pétrole que l’on observe aujourd’hui incitera certainement les pays membres de la CEEAC, majoritairement producteurs de pétrole, à diversifier leurs économies en se tournant vers l’exploitation des produits agricoles».

Le Secrétaire général de la CEEAC a aussi évoqué la Politique Agricole Commune (PAC-CEEAC) en tant que vecteur principal de la redynamisation de l’agriculture en Afrique centrale puisque son objectif principal est de contribuer de manière substantielle et durable à la satisfaction des besoins alimentaires et nutritionnels, à l’accroissement des exportations et des revenus, à la réduction de la pauvreté des populations rurales dans les Etats membres. Il a aussi promis prendre les dispositions idoines pour accélérer l’effectivité du PPAAC. Il a donc instruit le Coordonnateur du DIPEM, en collaboration avec le Service de l’Agriculture, à faciliter (i) la tenue de la réunion des Ministres Ordonnateurs des Fonds IDA pour la région de l’Afrique Centrale, (ii) la conduite d’une mission conjointe (Ministre Gabonais Ordonnateur des fonds IDA et Secrétariat général de la CEEAC) à Washington pour rencontrer la Banque Mondiale à la réunion de Printemps (Avril 2016), et (iii) la tenue de la 21ème Session du Conseil d’ Administration du CORAF/WECARD au siège de la CEEAC à Libreville en Mai 2016.

Le séjour de la délégation du CORAF/WECARD a été salutaire car il a permis de renforcer et d’améliorer la communication avec le CENAREST et la CEEAC en vue d’une visibilité du CORAF/WECARD en Afrique Centrale.