PSAO/WASP Burkina : les bienfaits du crédit de campagne

Ouaga, Burkina Faso, L’octroie de crédits de champagne aux producteurs de semences  du Burkina Faso, au cours des deux dernières campagnes agricoles a été un véritable succès dans ce pays, où plusieurs institutions bancaires et de microcrédit sont impliquées dans la mise en œuvre de ce programme, en collaboration avec l’Union Nationale Producteurs Semenciers du Burkina (UNPSB) et l’Association Nationale des Entreprises Semencières du Burkina (ANESBF).  ‘’S’épanouir avec une garantie de crédit n’est plus un rêve pour les producteurs semenciers du Burkina Faso’’. 

Quelque 2000 membres appartenant à 13 unions régionales de producteurs de semences ont reçu lors de la présente campagne agricole de 2016,  726 000 000 millions de francs Cfa pour mener convenablement leurs activités agricoles, notamment l’achat d’intrants de qualité et effectuer d’autres investissements. 

En 2015, ce sont également 2000 producteurs, membres de 13 unions régionales qui ont reçu 964 000 000 millions de francs Cfa, des différents établissements bancaires et institutions de microcrédits partenaires de ce programme.

 

Une collaboration fructueuse entre producteurs, entreprises privées et secteur bancaire

 

La plupart des producteurs de semences du Burkina à l’instar de leurs homologues ouest africains éprouvent d’énormes difficultés en début de campagne, surtout pour l’acquisition des intrants de qualité. Cette situation qui entrave sérieusement le bon déroulement des activités de production de semences a pour conséquences, une baisse des superficies emblavées chaque année et un manque à gagner énorme pour les producteurs.  Pour faire face à ces contraintes, l’Union Nationale de Producteurs Semenciers a entrepris de trouver les moyens financiers à mettre à la disposition de ses membres. L’objectif est d’une part, subvenir aux besoins d’investissement de la campagne agricole et d’autre part, supporter les charges de scolarisations des enfants des producteurs. Certains établissements financiers ont ainsi été impliqués à travers des actions de formation et de sensibilisation, afin de leur permettre de mieux connaitre l’environnement du secteur semencier, sa rentabilité économique et financière et la solvabilité des producteurs à travers leurs organisations. Cette initiative est fortement soutenue par le PSAO/WASP, le Programme semencier ouest africain  et le PPAAO/WAAPP, le Programme de Productivité agricole d’Afrique de l’Ouest du CORAF/WECARD, le Conseil Ouest et Centre Africain pour la Recherche et le Développement Agricoles.

Orabanque et Coris bank  deux établissements bancaires présents au Burkina ont été associés à cette initiative. Les deux établissements financiers ont mis à la disposition de l’UNPSB et  de l’ANESBF, deux lignes de crédits de près d’1 milliard 700 millions de francs Cfa, lors des deux dernières campagnes agricoles dans des conditions souples avec un taux d’intérêt de 8 %,  contre 12 % appliqué sur le marché bancaire local.

Impact du crédit de campagne sur la production et la vie des producteurs

Les financements obtenus par les producteurs et les entreprises semencières ont permis d’augmenter le volume des semences de qualité de 10 %.Quelque 5000 enfants de producteurs ont été scolarisés grâce aux retombés positifs des financements accordés aux paysans.  Encadré : Principaux enseignements à tirer : Facilitation pour les producteurs regroupés au sein de l’UNPSB d’obtenir du crédit de campagne avec la caution solidaire de la faîtière des producteurs semenciers et la vente des semences de la campagne précédente. Les besoins en financement (crédits) individuels sont exprimés sur les bases des livraisons de semences à l’Etat principale client. L’Etat ne payant les producteurs individuels qu’à travers l’UNPSB les risques d’impayés sont quasiment nuls. Un crédit est donc octroyé à l’UNSPB qui le met à la disposition de ces membres à travers les unions régionales.L’UNPSB a donc pu négocier un partenariat à long terme avec la banque ORA BANK pour le financement des campagnes de ces membres à travers une ligne de crédit à la hauteur des besoins de l’organisation. • Coordonnées : Inclure le nom de la personne qui présente l’histoire avec son / ses coordonnées (adresse e-mail et numéro de téléphone). 

Abdoulaye SAWADOGO Président de l’UNPSB : nafaso@yahoo.fr /tel +226 70203072Valentin Ky, Comptable de l’UNPSB : tel : +226 78120414  

 

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*