Le Programme Semencier pour l’Afrique de l’Ouest (PSAO/WASP) renforce la capacité des acteurs de Guinée-Bissau

Du 23 au 25 juin 2015, le PSAO/WASP a tenu un atelier national de formation sur le thème « contrôle de qualité et certification des semences ». Cette formation a ciblé les responsables du Service de Contrôle et de Certification, les inspecteurs, contrôleurs semenciers, ainsi que les analystes du laboratoire national de semences du pays.

Au total 25 participants dont 7 femmes y ont pris part. La cérémonie d’ouverture a vu la participation du Directeur Général de l’INSAH, Pr Antoine SOME, du représentant du CORAF/WECARD, Dr Paul SENGHOR et Directeur Général de  l’Agriculture, Dr Carlos AMARANTE. Un représentant de l’UEMOA a aussi pris part à la formation.

Le PSAO/WASP est financé par l’USAID et vise à accroître la disponibilité en semences de qualité du taux actuel de 12% à celui de 25%, au terme des cinq ans de vie du projet (2012 – 2017).  Il intervient dans sept pays (Bénin, Burkina Faso, Ghana, Mali, Niger, Nigéria et Sénégal), pour l’essentiel de ses activités, et dans tous les dix-sept pays de l’espace CEDEAO-UEMOA-CILSS, pour les activités relatives à la politique semencière, à savoir, la mise en œuvre du règlement semencier régional harmonisé. Ce volet du programme est piloté par l’INSAH. La coordination globale du programme est assurée par le CORAF/WECARD.

Durant la formation, les autorités de Guinée – Bissau ont été également sensibilisées sur les dispositions pertinentes à prendre pour la mise en œuvre du règlement semencier harmonisé d’Afrique de l’Ouest. Il s’agit notamment, de la publication du règlement dans le Journal Officiel, le renforcement des services de contrôle et de certification, y compris le laboratoire national de  semences. D’autres actions sont planifiées dans la feuille de route établie à cette occasion.

Source

Dr Siaka Dembélé, Chef DRIAR,

Responsable du volet Politique semencière du PSAO/WASP