PAIRED

Partnership for Agricultural Research, Education and Development

Intrants Agricoles

Contexte

 

Le prix et la qualité de l’intrant peuvent affecter l’avantage comparatif de la production agricole et, par conséquent, le revenu des ménages agricoles en Afrique de l’Ouest et du Centre.

 

L’Afrique de l’Ouest continue à rencontrer des difficultés pour la production, la distribution et l’utilisation généralisée des intrants agricoles de base, dont les semences certifiées, les engrais et les pesticides. Ces intrants sont souvent fournis séparément aux agriculteurs au lieu de leur être remis sous la forme d’un paquet (semences, engrais, pesticides et autres bonnes pratiques) pour la production agricole, ce qui ne permet pas aux agriculteurs de profiter pleinement de leurs complémentarités.

 

Pour améliorer la productivité agricole, le système de fourniture des intrants agricoles nécessitera une approche holistique qui prend en compte l’accès, l’accessibilité, la disponibilité et les incitations pour l’adoption des paquets technologiques. Le paquet sera composé d’approches pour fournir, de manière globale, des intrants agricoles, des variétés agricoles améliorées sur le plan nutritionnel et résilientes au climat, des pratiques intégrées pour la gestion de la fertilité des sols, de l’eau (ISFWM) et des nuisibles (IPM) qui sont indispensables pour l’atteinte de la sécurité alimentaire.

 

Il est de notoriété publique que la plupart des agriculteurs sont démunis de ressources et, donc, ne peuvent pas acheter d’intrants chers. Dans de nombreux cas, le coût élevé des intrants est, en grande partie, dû à des politiques inappropriées.

 

 

Qu’est-ce qui est nouveau dans notre approche ?

 

Le CORAF travaillera sur ces questions essentielles dans une perspective d’accroissement de la production et d’utilisation des intrants agricoles, d’augmentation de la participation du secteur privé, de construction d’alliances avec des acteurs-clés et d’amélioration des politiques connexes.

 

De manière spécifique, le CORAF renforcera davantage les capacités des acteurs au sein des chaînes de valeur des intrants agricoles tout en reliant le système des intrants agricoles aux pratiques de gestion agricoles sous la forme d’un ensemble. Il mettra à profit les expériences passées du PSAO et du WAFP, pour promouvoir les partenariats public-privé (PPP), afin de mettre en place un système holistique d’intrants agricoles. Dans le cadre de cette composante, les interventions incluront des occasions opportunes pour élaborer des stratégies sur le meilleur moyen, pour le CORAF et ses partenaires (la CEDEAO, l’UEMOA, l’IFDC, le CILSS, l’AGRA, AfricaSeeds, la Fondation Syngenta, le GCIAR, les SNRA, le PPAAO, le ROPPA, l’AFSTA-AO, les ANCS, le Hub-Rural, etc.), de davantage renforcer leur synergie.

 

Cet objectif sera atteint grâce à une approche globale innovante : intrant agricole – SFWM – IPM, au niveau de la sous-région, en ne perdant pas de vue l’utilisation des équipements de mécanisation simples.

 

Le CORAF est conscient de la nécessité de renforcer les partenariats pour remplir son mandat. A cet égard, il tirera profit de son pouvoir rassembleur, en sa qualité de bras technique de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), pour renforcer et coordonner le consortium de partenaires. Ce dernier inclut aussi l’ASIWA/le Forum des engrais en Afrique de l’Ouest (WAFF), le COASem-CRSU/le Comité ouest-africain des engrais. Nous espérons favoriser de solides accords de réseautage et de partenariat nécessaires pour mobiliser des ressources en vue de produire des résultats qui auront un impact.

 

En présentant cette composante, le CORAF est conscient que, pour augmenter la disponibilité d’intrants agricoles de qualité, il faut une approche de développement des chaînes de valeur par le biais de mécanismes innovants comme l’ASIWA, le WAFF, le Comité ouest-africain des semences, les plateformes d’innovation, etc.. Le CORAF collaborera avec ses partenaires pour améliorer l’efficacité de la mise en œuvre des politiques sur les intrants agricoles, aux niveaux national et régional, tout en encourageant le PPP pour améliorer les transactions commerciales. A cette fin, le CORAF s’appuiera sur les leçons apprises du modèle d’affaires du PSAO pour encourager un approvisionnement durable en semences. Le modèle sera adapté pour promouvoir aussi bien les semences que les engrais. Nous utiliserons aussi l’outil de prévision des semences pour prévoir la demande et l’offre en semences. Cet outil sera actualisé pour être utilisé dans la prévision des demandes en semences et en engrais. La plateforme d’échanges d’informations sur les semences en Afrique de l’Ouest (WASIX) sera actualisée et connectée à celles développées pour les engrais par l’IFDC et ECOAGRIS pour promouvoir une approche globale sur les intrants agricoles.

 

.

D’autres approches sont notamment:

 

  • Améliorer la résilience régionale par le biais d’une réponse institutionnelle renforcée aux catastrophes naturelles;
  • Améliorer l’environnement politique et réglementaire pour les semences et les engrais pour faciliter le commerce régional.

.

Success Stories

Contact

Prénom: Dr Abdulai
Nom: JALLOH
Institution: CORAF
Titre: Directeur de la Recherche de l’Innovation
Email: abdulai.jalloh@coraf.org
Téléphone: +221 77 687 57 35
BP/City: BP 48, Dakar RP, Senegal
Fax: +221 33 869 96 18

Prénom: Dr Ernest
Nom: ASIEDU
Institution: CORAF
Titre: Consultant
Email: e.asiedu@coraf.org
Téléphone: +221 77 310 27 47
BP/Ville: BP 48, Dakar RP, Senegal
Fax: +221 33 869 96 18

Programme semencier pour l’Afrique de l’Ouest (PSAO)