Etude de la dispersion de Bactrocera dorsalis dans la zone des Niayes

Home / masters / Etude de la dispersion de Bactrocera dorsalis dans la zone des Niayes

dadoDado Sene THIAO

Titre : Etude de la dispersion de Bactrocera dorsalis dans la zone des Niayes

Résumé
La mouche orientale des fruits, Bactrocera dorsalis est actuellement l’un des ravageurs les plus nuisibles en vergers de manguiers mais aucune information n’est disponible sur sa dispersion dans les agroécosystèmes sénégalais. La connaissance de la dispersion de ce ravageur est un élément clés pour la mise en place de programme de lutte dans une zone agro-écologique donnée. L’objectif général de ce travail est de contribuer à la connaissance de la bio écologie de B. dorsalis dans la zone des Niayes au Sénégal. L’effet du marquage et de la couleur du pigment fluorescent sur l’émergence et la survie des adultes au laboratoire a été évalué. Puis une étude de la dispersion des adultes sur le terrain a été menée à Notto (Niayes, Sénégal) dans un verger en majorité constitué de manguiers et conduit en agriculture biologique. Au total 15 235 mouches des fruits ont été lâchées au centre d’un dispositif de piégeage composé de 2 cercles concentriques de 32 pièges. Les pièges ont été suivis durant deux semaines. Les résultats indiquent que le marquage et la couleur du pigment n’ont aucun effet sur l’émergence et la survie des adultes. Sur le terrain, le pourcentage de recapture total était de 0,45 % et aucune femelle n’a été recapturée. Les résultats révèlent que la dispersion observée dans un verger de manguiers est faible, et que le vent semble avoir fortement influencé la dispersion des mouches.

Mots clés : Bactrocera dorsalis, dispersion, marquage, Niayes, recapture