PPAAO primé deuxième meilleur projet financé par la Banque mondiale en Afrique

cassava_farmers-700x420_0

Le Programme de Productivité Agricole en Afrique de l’Ouest (PPAAO) a été distingué comme le deuxième meilleur projet en Afrique dans le cadre de l’édition 2016 du Prix Equipe de projet de l’unité de la vice-présidence de la Banque mondiale (2016 World Bank’sAfricaregion vice-presidential unit team award). Le PPAAO a été distingué pour sa contribution exceptionnelle à la valorisation du système alimentaire de l’Afrique de l’Ouest, à l’innovation, la diffusion et l’adoption de technologies améliorées, ainsi que pour son rôle prépondérant dans la création de conditions favorables à la coopération régionale dans 13 pays bénéficiaires.

Le PPAAO coordonné par le CORAF/WECARD a gagné 11 places dans le classement, seulement 5 ans après sa première nomination par la Banque Mondiale. En effet, en 2013, le PPAAO occupait la treizième place. Cette progression s’explique par sa grande capacité à transformer l’agriculture ouest-africaine à travers la redynamisation de la productivité de plus de 50%, la réduction de la faim et l’amélioration de la nutrition grâce à des cultures améliorées et résistantes à la sécheresse, la création de milliers d’emplois et a facilitation de transfert de technologies entre pays de la sous-région.

Les estimations indiquent que le PPAAO a déjà permis d’accroître de plus de 3 millions de tonnes la production alimentaire en Afrique de l’Ouest et les revenus des bénéficiaires de 34 % en moyenne. Aujourd’hui le Programme de Productivité Agricole en Afrique de l’Ouest, coordonné par le CORAF/WECARD est perçu comme l’une des principales réponses de la Communauté économique des Etats d’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) à la crise alimentaire de 2006-2008 qui a frappé la région. La situation alimentaire de la région aurait été pire sans l’intervention du PPAAO.

Le PPAAO a à ce jour généré plus de 160 technologies dont bénéficient directement plus de 7 millions d’agriculteurs, transformateurs et petites entreprises d’Afrique de l’Ouest, dont 45 % de femmes et près de 30 million de bénéficiaires indirects. Nos technologies ont permis d’emblaver plus de 4 millions d’hectares en Afrique de l’Ouest.

D’autre part, le PPAAO s’est démarqué des 80 autres projets examinés à l’échelle continentale dans le cadre de la compétition pour sa grande capacité à proposer des stratégies de réponse rapide aux défis locaux et mondiaux émergents et à renforcer les capacités des agriculteurs sur la résilience face aux catastrophes alimentaires et naturelles. En 2015, le PPAAO a fourni 10 500 semences à 200 000 agriculteurs en Guinée, au Libéria et en Sierra-Leone afin de stimuler le redressement de ces pays à la suite de l’épidémie d’Ebola.

Le bureau de la Vice-présidence de la Banque mondiale a salué les efforts de l’unité de coordination du PPAAO auprès de la Banque mondiale. L’unité est coordonnée par Dr Abdoulaye Touré, Économiste principal et chef d’équipe du PPAAO à la Banque mondiale.et composée de: Amadou Alassane, AbimbolaAdubi, HardwickTchale, Kadir Osman Gyasi, Erick Herman Abiassi, SheuSalau, Elisée Ouédraogo, Amadou Ba et AifaFatimata Ndoye Niane.

Au niveau régional, le Programme de Productivité Agricole en Afrique de l’Ouest est coordonné par le Conseil ouest et centre africain pour la recherche et le développement agricoles (CORAF/WECARD).