CORAF

Leading Agricultural Innovation in West and Central Africa

Home Céréales Sèches (Sénégal)

Success Stories

Le mandat principal du Centre sur les céréales sèches est de diriger la recherche, pour la région de l’Afrique de l’Ouest et du Centre, sur les technologies et variétés de céréales qui conviennent aux zones arides.

Depuis sa création, le centre national de spécialisation sur les céréales sèches a conçu plus de 20 technologies, cinq et deux nouvelles variétés de haricots et de sorgho respectivement. Dans le cadre de sa recherche sur les variétés intelligentes face au climat, le centre a développé des choix de variétés d’arachide et de niébé qui sont actuellement en train d’aider les agriculteurs à s’adapter aux effets du changement climatique. Huit chercheurs permanents travaillent pour le CERAAS alors que 70 autres appuient la mise en œuvre du programme de recherche.

 

Le Centre a aussi financé des étudiants de troisième cycle pour des recherches plus poussées sur les céréales sèches.

 

De manière générale, le travail du Centre devrait contribuer à la production durable des cultures vivrières principales comme le maïs, le mil, le sorgho, le blé et le riz.

 

Ces centres ont été créés dans le cadre du Programme de productivité agricole en Afrique de l’Ouest, un programme-phare de la CEDEAO mis en œuvre par le CORAF.

 

Chaque centre avait entre 5 et 10 ans, à partir de sa création, pour évoluer en centre régional d’excellence sur la base d’un ensemble de conditions prédéfinies. Parmi ces critères figurent le fait d’avoir un cadre de recherche pour l’agriculture, des infrastructures et la logistique pour mener une recherche de qualité, un programme de travail qui répond aux demandes nationales et régionales, des professionnels hautement qualifiés pour faire la recherche, et aussi le fait de contribuer au renforcement des systèmes nationaux de recherche, d’avoir un système de gouvernance, etc.

Les centres d’excellence régionaux ont été créés pour mener une recherche commissionnée sur des questions d’intérêt général. Ils peuvent participer aux appels à fonds compétitifs et mobiliser, à partir de toutes les régions, les talents et compétences nécessaires pour mettre en œuvre leur agenda de recherche

Dr. Lamien Niéyidouba,
Coordonnateur Régional du PPAAO