Mamadou Moustapha Lô SAMB

Un Lundi de 23 décembre 1987 est né dans un village paysan, un homme du nom de Moustapha Lô SAMB, qui deviendra plus tard un ingénieur agronome comme si ses origines l’ont conduit vers ce noble métier. C’est dans un environnement assez hostile qui ne donnait pas beaucoup de chances aux communs des mortels que cet enfant, marié et père de deux enfants, a entamé ses humanités.

Après avoir décroché son Brevet de fin d’Etudes secondaires, il a opté pour les Séries Scientifiques pour devenir au bout de 3 ans un Bachelier ordinaire. Un an plus tard, il entre à l’Ecole Nationale Supérieure d’Agriculture de Thiès/Sénégal où il sort avec une double diplomation ; Agroéconomiste et Master II en Analyse des chaines de valeur agricoles.

Durant cinq bonne années après ses études, Moustapha, ce technicien du développement agricole et rural, a capitalisé beaucoup d’expériences avec les organismes internationaux en travaillant d’abord en tant qu’Assistant chef de Projet avec l’Association Sud-Ouest pour le Développement International Agricole (ASODIA) dans le cadre de la restructuration et l’organisation des filières céréalières et maraîchères. Recruté ensuite en 2015 comme Assistant de Programme au Conseil Ouest et Centre Africain pour la Recherche et le Développement Agricole (CORAF/WECARD), cet humble personnage a su montré très tôt ses preuves qui lui ont valu la nomination de Point focal de la Convention entre son actuelle institution et l’Union Economique et Monétaire Ouest Africain (UEMOA) pour la mise en œuvre des programmes prioritaires de recherches dans l’espace UEMOA.