• Faire des tiges du cotonnier ouest africain, un business rentable
  • Les tiges du cotonnier vont désormais être valorisées en Afrique de l’Ouest
  • Le CORAF outille les acteurs du maillon commercialisation de la filière maïs de l’espace UEMOA
  • « Le maïs est maintenant cultivé toute l’année sous irrigation »
  • Résultats préliminaires d’une nouvelle étude : « Les agriculteurs adoptent de nouvelles variétés de maïs »
tige_PP

Faire des tiges du cotonnier ouest africain, un business rentable

Dans presque tous les pays producteurs de coton d’Afrique de l’Ouest, les tiges du cotonnier sont plutôt considérées comme  des résidus bon à rien. Le plus souvent, ils sont brûlés après la récolte. Seule une petite partie est utilisée pour la fertilisation organique, l’alimentation du bétail et comme bois de chauffage pour les ménages ruraux. Mais cette réalité pourrait bientôt changer en Afrique de l’Ouest. Une technologie utile destinée à créer de…

Lire Plus >>
coton1 (1)

Les tiges du cotonnier vont désormais être valorisées en Afrique de l’Ouest

Les tiges du cotonnier qui étaient jusque-là destinés aux flammes ou à pourrir dans les champs, vont désormais être valorisées pour servir dans la fabrication de contreplaqués, après la réception de trois unités de fabrication de panneaux de particules par le projet VATICOPP (Valorisation des tiges de cotonnier pour la fabrication des panneaux à particules). La réception de ces trois unités de fabrication et d’une machine de test de la…

Lire Plus >>
filiere_mais

Le CORAF outille les acteurs du maillon commercialisation de la filière maïs de l’espace UEMOA

Un atelier régional de renforcement de capacités pour la prise en compte du Genre, la gestion des contrats et la gestion axée sur les résultats  s’est ouvert  ce mercredi à Cotonou au Bénin. La facilitation de l’atelier et l’animation des sessions de formation sont assurées par le Conseil Ouest et Centre Africain pour la recherche et le développement agricoles (CORAF). L’objectif de l’atelier est de former les acteurs nationaux intervenant…

Lire Plus >>
mais1

« Le maïs est maintenant cultivé toute l’année sous irrigation »

La région du Sahel et une grande partie de l’Afrique de l’Ouest sont actuellement confrontées à des cycles de précipitations imprévisibles et à de graves sécheresses. Avec des dates de semis irrégulières, les agriculteurs et les communautés de la région traversent une période difficile. Mais grâce au travail des scientifiques et de la recherche agricole de la région, les agriculteurs et les producteurs s’adaptent aux variations saisonnières du climat. Selon…

Lire Plus >>
imagesmaïs

Résultats préliminaires d’une nouvelle étude : « Les agriculteurs adoptent de nouvelles variétés de maïs »

Les nouvelles variétés de maïs se sont avérées performantes, adaptables et résistantes à différents ravageurs et maladies, et pourraient potentiellement augmenter les revenus des acteurs du secteur. Selon les résultats préliminaires d’une nouvelle évaluation d’impact visant à mesurer l’adoption de variétés de maïs améliorées au Bénin, au Burkina Faso, en Côte d’Ivoire et au Mali, le taux d’adoption moyen est de 88 pour cent. L’âge, le fait que le maïs…

Lire Plus >>