Ouvrir la voie aux semences de qualité  à l’intérieur des pays de l’espace CEDEAO-CILSS

Un atelier qui démarre ce jour, 25 mai 2022, à Lomé offrira une circulation plus fluide et encadrée aux semences, dans l’espace constitué par la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) et le Comité inter-État de lutte contre la sécheresse au Sahel (CILSS).

L’atelier de trois (03) jours permettra aux parties prenantes, de valider le projet de manuel  de procédures régionales harmonisées pour l’importation et l’exportation de semences dans les espaces CEDEAO-CILSS, qui a été développé lors d’un précédent atelier par des experts, à Ouagadougou en décembre 2021.

Le CORAF a reçu le mandat des Communautés économiques régionales, d’assurer le secrétariat permanent du Comité régional des semences. 

En ligne avec ce mandat, le CORAF coordonne et assure la mise en œuvre complète du Règlement régional harmonisé sur les semences, qui favorise la disponibilité, l’accessibilité et la circulation des semences de qualité dans la région.

« Pour garantir la sécurité alimentaire dans l’espace CEDEAO-CILSS et dépendre moins des importations extérieures, il faut une libre circulation des semences. Pour ce faire, il est crucial que cette circulation soit encadrée par des dispositions claires et harmonisées, et le manuel  de procédures régionales harmonisées pour l’importation et l’exportation de semences entend définir ce cadre pour une circulation fluide des semences de qualité dans la région », déclare Dr Yacouba DIALLO, Expert en Développement d’Intrants Agricoles au CORAF.

Pour illustrer les propos de son pair, Dr Hippolyte AFFOGNON, Coordonnateur du programme de Partenariat pour la recherche, l’éducation et le développement agricoles en Afrique de l’Ouest (PAIRED), rappelle que « lors de l’épidémie d’Ébola au Libéria, en Sierra Leone et en Guinée, la crise avait sérieusement compromis les campagnes agricoles et la sécurité alimentaire dans ces pays. Grâce à une solidarité régionale, plusieurs pays d’Afrique de l’Ouest ont été mobilisés pour fournir des semences à ces pays touchés ».

« Néanmoins, les procédures nationales incohérentes pour les mouvements de semences entre les États de la région ont révélé l’importance d’un Manuel de procédures régionales harmonisées pour accélérer l’importation et l’exportation de semences dans la région », a-t-il fait valoir.

L’atelier de validation du projet de manuel  de procédures régionales harmonisées pour l’importation et l’exportation de semences, réunit les représentants du secteur privé et d’organisations internationales et intergouvernementales, des experts des services nationaux des semences, du département du commerce et des organisations nationales de protection des végétaux, et plusieurs autres parties prenantes.

Les résultats escomptés à l’issue des trois jours de l’atelier sont les suivants :

  • Le manuel de procédures régionales harmonisées pour l’importation et l’exportation des semences en Afrique de l’Ouest et au Sahel est revu et validé ;
  • La feuille de route assortie de recommandations pour l’adoption par le Comité régional des semences et la dissémination du Manuel de procédures régionales harmonisées pour l’importation et l’exportation des semences en Afrique de l’Ouest et au Sahel, est développée.

Après la validation à Lomé, il est attendu que le Manuel de procédures harmonisées pour l’importation et l’exportation des semences en Afrique de l’Ouest et au Sahel, soit examiné et définitivement adopté, lors de la septième réunion statutaire du Comité régional des semences et plants d’Afrique de l’Ouest (CRSPAO), qui se tiendra à Cotonou du 08 au 10 juin 2022.

Ce manuel vient renforcer et compléter la batterie de protocoles régionaux et de règlements que le CORAF avait déjà développés et fait adopter dans la région, dans le cadre de la mis en œuvre de la Règlementation régionale harmonisée des semences. 

Certains de ces importants protocoles sont :

  • Le Règlement exécutif relatif à la réglementation technique d’habilitation sur les modalités de contrôle et de certification de la qualité des semences en Afrique de l’Ouest ;
  • Le Règlement exécutif organisant le catalogue régional des espèces et variétés végétales de l’Afrique de l’Ouest ;
  • Les Listes nationales et régionales des organismes de quarantaine pour les semences ; et
  • Le Règlement exécutif pour le contrôle et la certification phytosanitaire pour faciliter le commerce transfrontalier des semences.

L’atelier est organisé dans le cadre de la troisième composante du PAIRED, qui vise à garantir la disponibilité des intrants agricoles de qualité dans la région.

Le PAIRED est un programme quinquennal mis en œuvre par le CORAF et financé par l’Agence des États-Unis pour le développement international (USAID).

Lire aussi :