Le CORAF appuie les pays pour la mise à jour de la liste des Nuisibles de Quarantaine des semences végétales

Les ravageurs et les maladies des plantes peuvent avoir des effets néfastes sur l’industrie agricole et compromettre de manière significative le commerce des produits agricoles entre les pays de l’Afrique de l’Ouest. Sans une bonne connaissance des ravageurs et des maladies et surtout une politique cohérente de leur contrôle aux niveaux national et régional, l’ambition tant convoitée de l’Afrique de l’Ouest de commercialiser les semences au-delà des frontières des pays pourrait être sérieusement compromise.

C’est pourquoi le CORAF réunit à Bamako, au Mali, du 29 au 31 juillet 2019, plus de 40 experts de 16 pays d’Afrique de l’Ouest et du Sahel, avec pour objectif primordial le développement de la liste régionale des nuisibles de quarantaine transmissibles par les semences.

Des représentants de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA) et du Comité permanent inter-États de lutte contre la sécheresse dans le Sahel (CILSS), ainsi que des donateurs, y participeront également. Le financement est assuré par le Partenariat pour la Recherche Agricole, l’Education et le Développement  (PAIRED), une initiative financée par l’USAID et mise en œuvre par le CORAF.

Lire plus: Règlement semencier régional harmonisé : Les premiers signes d’une aubaine pour les entreprises

Le commerce des semences en Afrique de l’Ouest est en pleine expansion  depuis l’harmonisation des réglementations semencières. Le développement de la liste des organismes nuisibles constituera un autre pas en avant pour la mise en œuvre effective de règlement régional harmonisé des semences de la CEDEAO dont  les articles 76 et 78 stipulent la mise à jour périodique de la liste nationale des organismes nuisibles de quarantaine.

“En l’absence d’une liste nationale à jour des organismes nuisibles, le risque de dissémination des nuisibles demeure très élevé et la délivrance de  certificat phytosanitaire, essentiel pour le transport transfrontalier des semences reste aléatoire. Cela résume le fondement du travail que le CORAF envisage de faire à Bamako ”  a déclaré Dr Yacouba Diallo, spécialiste des intrants agricoles au programme PAIRED du CORAF.

Une liste régionale des organismes nuisibles de quarantaine de l’Afrique de l’Ouest verra le jour à la fin de l’atelier de Bamako, marquant une nouvelle étape vers la mise en œuvre complète de la réglementation harmonisée des semences en Afrique de l’Ouest.

Les inspecteurs phytosanitaires aux frontières terrestres, aériennes et maritimes ne disposent pas souvent d’outils adéquats et à jour pour leur permettre de reconnaître les ravageurs. Les résultats de l’atelier permettront de développer les manuels d’exécution et autres documents devant   permettre aux inspecteurs phytosanitaires d’inspecter et de certifier correctement les lots de semences qui sont indemnes de nuisibles et peuvent circuler librement au sein de l’espace CEDEAO- UEMOA- CILSS.

Photo de groupe des participants à l’atelier de Bamako

Des critères et des normes internationales solides et scientifiquement prouvés seront utilisés pour établir la liste régionale des organismes de quarantaine pour les cultures identifiées comme prioritaires par la CEDEAO. Ces cultures comprennent le riz, le sorgho, le maïs, le mil, le niébé, l’arachide, etc.

Un processus de validation et de diffusion de la liste régionale des organismes nuisibles commencera peu après la réunion de Bamako. Cela implique l’adoption de la liste lors de la cinquième réunion statutaire du Comité régional des semences qui se tiendra à Abuja, au Nigeria, en septembre 2019. Par la suite, la CEDEAO, l’UEMOA, le CILSS soumettront la liste à leur Conseil des Ministres de l’Agriculture respectif pour adoption.