Un centre ouest-africain de coordination de la recherche à l’horizon

Des représentants du Conseil Ouest et Centre Africain pour la Recherche et le Développement Agricoles (CORAF) et de l’Agence des États-Unis pour le développement international (USAID) se sont réunis récemment pour discuter de la possibilité de créer un centre régional pour mieux coordonner les activités de recherche de l’USAID en Afrique de l’Ouest.

Les responsables des deux institutions se sont réunis dans la capitale sénégalaise, Dakar, le jeudi 11 avril 2019, pour étudier la faisabilité de création du centre de coordination proposé, qui se focalisera initialement sur le Ghana, le Mali, le Niger, le Burkina Faso et le Sénégal.

Etaient présents à la réunion des représentants des missions régionales de l’USAID pour l’Afrique de l’Ouest (Accra, Ghana) et du Sénégal (Dakar), du Bureau régional du Sahel (Dakar) et du Bureau pour la sécurité alimentaire (Washington, DC).

La mission régionale de l’USAID pour l’Afrique de l’Ouest basée à Accra, au Ghana, soutient les activités de recherche et développement dans ces cinq pays. Le Bureau de la sécurité alimentaire, basé à Washington, et son réseau de laboratoires d’innovation travaillent également avec les systèmes nationaux de recherche agricole de ces cinq pays

“Il n’y a pas suffisamment de coordination de toutes ces activités. Notre expérience jusqu’à présent révèle que beaucoup de nos interventions fonctionnent en vase clos et parfois sans lien entre elles “, explique le Dr Jerry Glover, conseiller principal en systèmes agricoles durables au Bureau de la sécurité alimentaire de l’USAID.

“Le centre de coordination peut relever ces défis et faire en sorte que notre recherche réponde mieux aux besoins de nos partenaires’’ poursuit-il.

Alors que les détails du centre font encore l’objet de discussions, les responsables de ces organisations envisagent la création d’un centre qui servirait de point focal pour la coordination des activités de recherche de l’USAID. Le centre pourrait aider à organiser des activités entre les laboratoires d’innovation de l’USAID qui travaillent déjà ou cherchent à travailler en Afrique de l’Ouest, les donateurs, les acteurs gouvernementaux, la communauté scientifique ainsi que le secteur privé et les groupes de la société civile.

Le centre pourrait également être potentiellement utilisé pour la commercialisation des technologies. Alors que des progrès modestes sont encore observés dans l’accès et l’utilisation des innovations agricoles, les parties examinent les options de création de parcs technologiques dans lesquels les innovations pourraient être mises en valeur.

“Dans la phase initiale, le centre de coordination se concentrera sur les activités de recherche de l’USAID. Mais conformément au plan stratégique du CORAF, l’objectif sera de faire en sorte que l’écosystème du CORAF devienne une plaque tournante à long terme “, a déclaré M. Abdulai Jalloh, Directeur de la Recherche et de l’Innovation du CORAF.

Le CORAF et l’USAID ont prévu de poursuivre le dialogue afin de parvenir à un consensus plus large sur la portée et les ressources humaines et financières qui pourraient être nécessaires pour rendre le centre pleinement opérationnel. Le plan d’ensemble prévoit que le centre sera fonctionnel d’ici la fin de 2019.

Ont pris part également à cette rencontre, Nora Lapitan (USAID/Bureau pour la sécurité alimentaire), Abdrahamane Dicko (USAID/Afrique de l’Ouest), Doudou Ndiaye (USAID/Sénégal) et Abdoulaye Dia (USAID/Sahel). Vara Prasad, Directrice, et Jan Middendorf, Directeur associé, représentant le Sustainable Intensification Innovation Lab (SIIL) de l’USAID à la Kansas State University étaient également présents. Pour sa part, le Directeur de la Recherche et de l’Innovation du CORAF, était à la tête d’une équipe composée de cadres supérieurs travaillant sur la gestion des connaissances, l’égalité des sexes, les partenariats, la sensibilisation et la protection de l’environnement.