12.500 agriculteurs gambiens recevront des semences certifiées qui renforceront leur résilience

Le Ministère gambien de l’agriculture, la Banque mondiale et le CORAF ont procédé en ce début du mois de juin, à Abuko à quelques encablures de Banjul, au lancement officiel de la campagne de distribution nationale de semences certifiées pour l’année 2022, en Gambie. La cérémonie a connu la présence et la participation de plusieurs autres parties prenantes dont les organisations paysannes, les agents chargés du contrôle de la qualité des semences, etc.

L’initiative s’inscrit dans le cadre des opérations du projet de Développement de la chaîne de valeur agricole inclusive et résiliente en Gambie (GIRAV).

« Un total de 12.500 petits exploitants, dont 10.000 producteurs de riz et 2.500 producteurs de maïs, sont ciblés pour ce programme de distribution de semences et nous prévoyons que 50% d’entre eux seront des femmes », a déclaré Mme Feyi BOROFFICE, Représentante Résidente de la Banque mondiale en Gambie.

La Banque mondiale finance le projet GIRAV, qui cible les petits exploitants agricoles et les entreprises agroalimentaires évoluant dans quatre chaines de valeurs prioritaires identifiées : le riz, l’horticulture, l’anacarde et l’élevage de la volaille —en relation avec le maïs pour l’alimentation.

« L’aliment de base en Gambie est le riz, qui est consommé dans presque tous les ménages. Et moins de 40% de la quantité consommée est produite localement. Par conséquent, des millions de dollars américains sont dépensés annuellement dans l’importation de denrées alimentaires », a déclaré lors de la cérémonie de lancement officiel de la distribution, l’Honorable Dr Demba SABALLY, Ministre de l’agriculture de la Gambie.

« Pour infléchir cette tendance négative et non durable, le Ministère de l’agriculture de la Gambie, en collaboration avec la Banque mondiale, le CORAF et AfricaRice, a introduit des variétés de riz intelligentes face au climat et tolérantes au sel, dans les systèmes agricoles pour les saisons de l’année 2022 », a ajouté l’officiel.

En plus des semences de riz, les bénéficiaires recevront aussi des semences certifiées de maïs, destinées à nourrir la volaille.

M. Abdoulie TOURAY, Coordonateur du Projet GIRAV en Gambie, estime que la fourniture de ces semences de riz et de maïs certifiées de haute qualité, contribuera non seulement à aider les agriculteurs à accéder à du matériel végétal amélioré, mais améliorera la production et la productivité, contribuant ainsi à l’autosuffisance alimentaire et, par ricochet, à réduire l’importation de riz et de maïs du pays.

Ce sont en tout deux-cents (200) tonnes métriques de semences de riz et cinquante (50) tonnes métriques de semences de maïs qui seront distribuées aux agriculteurs dans le pays.

En tant qu’organisme régional, le CORAF a la charge d’assurer le transfert des technologies à travers la sous-région, dans le cadre du projet GIRAV.  

« Les variétés de semences améliorées et adaptées au climats mises à la disposition des agriculteurs gambiens renforceront leur résilience face au changement climatique et aux autres défis, et aideront l’agriculture gambienne à passer d’une agriculture de subsistance à une agriculture orientée vers le marché », a déclaré le Professeur Niéyidouba LAMIEN, Coordonnateur Senior de projets au CORAF.

À propos de GIRAV

Le projet GIRAV vise à promouvoir le développement de chaînes de valeur agricoles inclusives, résilientes et compétitives, avec un accent particulier sur les petits exploitants agricoles et les entreprises agroalimentaires en Gambie.

Le projet est financé par la Banque mondiale à concurrence de 40 millions USD.

Il est attendu qu’il bénéficie directement à environ 50.000 agriculteurs —dont au moins 50% sont des femmes et 30% des jeunes— et au moins dix (10) Petites et moyennes entreprises (PME).

Il a une durée de cinq (05) ans et devrait arriver à terme en décembre 2026.

Lire plus :