Harmonisation de la réglementation des semences en Afrique de l’Ouest et au Sahel : Une réunion d’évaluation des progrès s’ouvre à Cotonou

  • Le Comité régional des semences et plants d’Afrique de l’Ouest (CRSPAO) tiendra sa septième réunion statutaire à Cotonou du 08 au 10 juin 2022 ;
  • La rencontre offrira l’occasion à ses membres de prendre connaissances des progrès réalisés dans la mise en œuvre de la règlementation régionale harmonisée des semences et plants, dans les dix-sept (17) États membres ;
  • D’autres questions stratégiques relatives aux intrants agricoles seront discutées et un nouvel instrument, adopté.

[Cotonou, 06 Juin 2022] Le CORAF convie dans la capitale économique du Bénin, Cotonou, du 08 au 10 juin 2022, les principaux acteurs du secteur semencier d’Afrique de l’Ouest et du Sahel, à la septième réunion statutaire du Comité régional des semences et plants d’Afrique de l’Ouest (CRSPAO).

Placée sous l’égide des Commissions de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) et de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA), et du Comité permanent inter-États de lutte contre la sécheresse dans le Sahel (CILSS), la réunion permettra de faire le point sur la mise en œuvre des conclusions et recommandations de sa sixième itération tenue à Conakry du 06 au 08 juin 2021, et d’examiner et discuter l’état d’avancement de la mise en œuvre de la réglementation régionale harmonisée des semences, dans les États membres.

« Les États membres de l’espace CEDEAO-UEMOA-CILSS consentent des efforts louables pour la mise en œuvre de la réglementation régionale harmonisée des semences et plants. La septième réunion du CRSPAO permettra de prendre connaissance des progrès réalisés dans ce sens, d’identifier les défis rencontrés et de déterminer les voies à suivre pour la mise en œuvre complète et l’émergence d’une industrie semencière forte dans la région », déclare Dr Abdou TENKOUANO, Directeur Exécutif du CORAF. 

La réglementation régionale harmonisée des semences est adoptée et mise en œuvre dans les quinze (15) pays de la CEDEAO, en plus de la Mauritanie et du Tchad (espace CEDEAO-UEMOA-CILSS).

Le CORAF ayant reçu le mandat d’assurer le Secrétariat permanent du CRSPAO, il a pour mission de faciliter et de coordonner sa mise en œuvre dans les États membres. 

« Les États membres ne sont pas tous au même niveau dans la mise en œuvre de la réglementation régionale harmonisée des semences. Cette rencontre annuelle permettra aux pays de capitaliser sur leurs expériences, pour accélérer le développement de l’industrie semencière dans la région », fait savoir Dr TENKOUANO.

Harmonisation des procédures pour limportation et lexportation de semences

Il est également attendu qu’un nouvel instrument qui encadre et facilite la circulation des semences entre les États membres, soit adopté lors de la réunion du CRSPAO à Cotonou : le manuel de procédures régionales harmonisées pour l’importation et l’exportation de semences en Afrique de l’Ouest et au Sahel.

Initié lors d’une précédente rencontre tenue à Ouagadougou en 2021, le projet du manuel a été récemment validé à Lomé, en mai 2022.

« L’un des objectifs des réunions annuelles du CRSPAO est l’adoption de règlements exécutifs complémentaires. Dans ce sens, il est attendu que le manuel de procédures régionales harmonisées pour l’importation et l’exportation de semences en Afrique de l’Ouest et au Sahel soit adopté à la réunion de Cotonou », déclare Dr TENKOUANO. 

« Le manuel de procédures régionales harmonisées pour l’importation et l’exportation de semences en Afrique de l’Ouest et au Sahel vise à lever les barrières aux mouvements des semences entre les États membres, dues aux divergences des règlementations constatées jusque-là, aux niveaux nationaux ».

Ce nouveau règlement viendra compléter et renforcer l’ensemble des protocoles déjà en vigueur dans les États membres.

En plus de l’adoption de ce nouveau règlement, les participants échangeront sur d’autres questions stratégiques relatives aux intrants agricoles, communes aux États membres.

Plus d’une cinquantaine d’acteurs participeront à la rencontre, dont les représentants des Comités nationaux des semences des États membres de la région CEDEAO-UEMOA-CILSS, des représentants des Commissions de la CEDEAO et de l’UEMOA, des représentants d’organisations régionales d’agriculteurs et plusieurs autres acteurs clés du secteur semencier, y compris le secteur privé.

La réunion est organisée dans le cadre du programme de Partenariat pour la recherche, l’éducation et le développement agricoles en Afrique de l’Ouest (PAIRED), avec le soutien de l’Agence des États-Unis pour le développement international (USAID).

Lire aussi :