Seconde phase du renforcement des capacités de la Communauté de pratique en évaluation d’impact du CORAF

Cotonou, en République du Bénin, abrite depuis ce jour, 25 avril 2022 et ce, jusqu’au 29 avril, la seconde session de l’atelier régional pour le renforcement des capacités de la Communauté de pratique en évaluation d’impact du CORAF, en meilleures pratiques d’évaluation d’impact.

Les travaux de cet atelier ont été officiellement lancés par le Directeur scientifique de l’Institut national des recherches agricoles du Bénin (INRAB), Dr Alex G. ZOFFOUN, qui représentait à l’occasion, le Directeur Général de l’INRAB, Dr Adolphe ADJANOHOUN.

Une trentaine de participants en provenance de dix-huit (18) pays d’Afrique de l’Ouest et du Centre sont rassemblés pour une semaine, pour approfondir leurs connaissances et acquérir les meilleures techniques en matière d’évaluation d’impact.

Les participants font partie d’une Communauté de pratique en évaluation d’impact, mise en place en 2021 par le CORAF, à travers le programme de Partenariat pour la recherche, l’éducation et le développement agricoles (PAIRED).

Le PAIRED est financé par la Mission régionale d’Afrique de l’Ouest de l’Agence des États-Unis pour le développement international (USAID) et mis en œuvre par le CORAF.

Le but poursuivi par l’atelier est d’institutionnaliser le suivi et l’évaluation d’impact, avec une capacité et une expertise régionales internes et d’instiller une culture du suivi de l’impact au niveau des Systèmes nationaux de recherches agricoles (SNRA) qui sont membres du CORAF.

« Après la première phase tenue l’année dernière, cette seconde phase devrait aider les practiciens de l’évaluation d’impact à améliorer leurs compétences et adopter une vraie culture du suivi et de l’évaluation de l’impact des projets », déclare  Dr Hippolyte AFFOGNON, Coordonnateur du PAIRED.

« Cela participe au renforcement de la stratégie de suivi-évaluation du CORAF, en aidant à mettre en place, un mécanisme pour mieux apprécier l’impact de ses nombreuses initiatives sur le terrain. »

Les participants travailleront sur un total de sept (07) modules de formation, beaucoup plus orientés vers des travaux pratiques, pour s’assurer de la mise en application et de la maitrise effective des diverses notions reçues. 

Lire aussi :