3 Points Forts de la 13e Assemblée Générale

La réunion d’affaires virtuelle de la 13e Assemblée générale, la plus haute instance de prise de décision du CORAF, s’est terminée par l’approbation des instruments de gouvernance révisés et des propositions visant à renforcer la présence de l’organisation en Afrique centrale. Alors, quelles sont certaines des principales conclusions de la réunion ?

Une plus grande implication du CORAF en Afrique centrale

On se souviendra de la réunion d’affaires de la 13e Assemblée générale du CORAF pour avoir approuvé une feuille de route pour une plus grande implication du CORAF en Afrique centrale. Si le CORAF est présent en Afrique centrale depuis sa création avec le financement de certains projets, il a récemment pris la décision de s’impliquer davantage stratégiquement. Avec son partenaire privilégié, la Communauté économique des États de l’Afrique centrale (CEEAC), en donnant la priorité à l’agriculture, le CORAF voit de nombreuses opportunités pour accompagner les pays de la région pour transformer leur potentiel agricole.

La CEEAC a explicitement appelé le CORAF à s’impliquer davantage en Afrique centrale lors de la 13e AG. « Je voudrais demander au CORAF d’accroître son implication en Afrique centrale et de continuer à soutenir nos systèmes nationaux de recherche agricole, surtout dans le renforcement des capacités des acteurs du secteur agricole », selon Son Excellence Honoré Tabuna, Commissaire à l’Agriculture de la CEEAC.

Avec la feuille de route adoptée, le CORAF impliquerait davantage les acteurs de la recherche et du développement dans la région pour une plus grande adhésion aux plans proposés dans les mois à venir. La deuxième partie de l’AG devrait se tenir dans la capitale tchadienne à Ndjamena, en janvier 2022.

Révision des Instruments de Gouvernance

Le CORAF dans la troisième année des réformes institutionnelles lancées en 2018. Cela a impliqué de revoir les outils de gouvernance existants, les manuels de procédures et de s’assurer qu’ils sont mis à jour pour assurer une meilleure gouvernance de l’organisation. Quelques domaines dans lesquels le CORAF envisage d’apporter des changements à ses instruments de gouvernance incluent la réalisation de la parité dans la représentation hommes-femmes au sein de son Conseil de direction, qui sera ultérieurement appelé Conseil d’administration.

Renouvellement du Mandat

Les membres actuels du Conseil d’administration du CORAF ont été élus lors de l’Assemblée générale de 2018 qui s’est tenue à Dakar, au Sénégal. Leur mandat a été renouvelé pour trois années supplémentaires, afin de leur permettre de mener à bien les réformes en cours au CORAF. Le Conseil d’administration du CORAF est composé de 12 membres issus d’instituts nationaux de recherche agricole, de groupes d’agriculteurs, du secteur privé et des communautés économiques régionales. Des partenaires financiers et techniques, membres du Forum pour la recherche agricole en Afrique, siègent au conseil en tant qu’observateurs. Une fois les réformes entrées en vigueur, la nouvelle composition du Conseil d’administration sera composée de onze membres.