La CEEAC invite le CORAF à soutenir les États d’Afrique centrale

Dakar, le 27 avril 2021 – Le Commissaire à l’agriculture, à l’environnement, aux ressources naturelles et à l’eau de la Communauté économique des États d’Afrique centrale (CEEAC) a invité le CORAF à aider les États d’Afrique centrale à renforcer leurs capacités de recherche agricole.

Son Excellence Monsieur Honoré Tabuna prenait la parole, le mardi 27 avril 2021, lors de la cérémonie d’ouverture de la réunion d’affaires virtuelle du CORAF de la 13ème Session Ordinaire de l’Assemblée Générale du CORAF.

« J’aimerais demander au CORAF d’accroître son implication en Afrique centrale et de continuer à soutenir nos systèmes nationaux de recherche agricole, en particulier dans le renforcement des capacités des acteurs du secteur agricole », a déclaré la Commissaire Tabuna.

Le CORAF travaille avec les systèmes agricoles nationaux de 23 États d’Afrique de l’Ouest et du Centre. Elle a récemment pris des mesures pour renforcer sa présence en Afrique centrale.

Lire aussi :

« La proposition d’accroître les activités du CORAF en Afrique centrale est certainement une proposition bienvenue car elle est en droite ligne avec nos souhaits », a déclaré le haut responsable de la CEEAC. Les restrictions de voyage liées à la COVID-19 ont fait en sorte que le CORAF a divisé la tenue de sa 13ème Session Ordinaire de son Assemblée Générale en deux parties. Suite à cette réunion d’affaires virtuelle, un volet en présentiel est prévu dans la capitale tchadienne en janvier 2022.

« La tenue en présentiel, à N’Djaména, de la deuxième partie de la 13ème Session ordinaire de l’AG du CORAF est également un signe de la volonté du CORAF d’accroître sa présence et sa visibilité en Afrique centrale, afin de mieux prendre en compte les besoins de la région », déclare le Commissaire Tabuna.

Le CORAF est un partenaire technique de la CEEAC. À ce titre, le CORAF soutient la CEEAC dans la mise en œuvre de sa politique agricole commune, notamment sous l’angle de la recherche et du développement. La CEEAC a récemment entrepris ses propres réformes. L’agriculture est désormais une priorité essentielle de la Commission, d’autant plus que la région cherche à diversifier ses économies.

Le Commissaire a informé les acteurs de l’Assemblée générale du CORAF que l’agriculture a été intégrée dans le « Plan stratégique indicatif à moyen terme 2021-2025 et le plan d’action prioritaire 2021 de la Commission de l’Environnement, des Ressources naturelles, de l’Agriculture et du Développement rural. » Le Commissaire a déclaré que la recherche est nécessaire pour mettre en œuvre le quatrième volet de ce nouveau plan qui vise à accroître de manière significative et durable la production, la productivité et la compétitivité des chaînes de valeur agrosylvicoles et halieutiques et leur accès aux marchés régionaux et aux marchés continentaux et internationaux.

Lire aussi :