Le CORAF et la CEEAC à la Présidence au Tchad

Une délégation conjointe du CORAF et de la Communauté Économique des États de l’Afrique Centrale (CEEAC) a été récemment reçue par le Ministre d’État et secrétaire général à la présidence du Tchad. Dirigée par la Présidente du Conseil d’Administration du CORAF, Dr. Angela Moreno, la délégation était à Ndjamena pour discuter de la prochaine 13ème Assemblée Générale du CORAF.

L’Assemblée Générale est la plus haute instance décisionnelle du CORAF et se tient tous les trois ans. La dernière s’est tenu à Dakar en avril 2018.

Les restrictions de voyage liées à la COVID-19 ont amené le CORAF à séparer la tenue de sa 13e Assemblée générale en deux phases. La première phase se tient virtuellement en fin avril 2021. La phase en présentiel de la 13e Assemblée Générale du CORAF est prévue se tenir dans la capitale tchadienne en janvier 2021.

Lors de l’audience accordée à la délégation conjointe, le Ministre d’État et Secrétaire Général à la Présidence du Tchad, Son Excellence Kalzeube Payimi Deubet, a réitéré le soutien du Tchad à l’organisation de la 13e Assemblée Générale.

Recherche Critique pour l’Agriculture

L’élément central de la mission de la délégation du CORAF/CEEAC était d’obtenir le soutien du Gouvernement du Tchad pour la tenue de l’Assemblée Générale. De tels événements sont généralement des occasions de mettre en évidence les résultats de la recherche à travers une Exposition scientifique et d’approuver la gouvernance et les plans stratégiques du CORAF.

Le Ministre Deubet a profité de l’occasion pour réitérer la volonté de son gouvernement de soutenir la tenue de l’événement, compte tenu notamment de la pertinence de la recherche pour le développement agricole. L’agriculture tchadienne est confrontée à de nombreux défis, notamment les effets néfastes du changement climatique. Le Ministre Deubet voit la recherche aider à identifier des solutions aux effets du climat sur le secteur agricole du pays.

Le CORAF soutient déjà le gouvernement tchadien dans un projet de diffusion de technologies éprouvées sensibles au climat dans certaines régions du pays dans le cadre du Projet de Renforcement de la Résilience Climatique et de la Productivité Agricole Durable (ProPAD). Un nouveau projet lancé en 2021 et financé par la Coopération suisse au développement devrait également bénéficier aux agriculteurs et aux producteurs du Tchad.

Lire aussi :

Le Ministre Deubet s’est félicité de l’implication étroite de la CEEAC dans l’organisation de la 13e Assemblée Générale.

Lac Tchad en rétrécissement”

Avant de se réunir à la Présidence, la délégation conjointe a été reçue par Abdoulaye Diar, Ministre tchadien de l’Agriculture. Les deux parties ont passé en revue le soutien du CORAF au Tchad depuis 2012 et l’ordre du jour de la prochaine Assemblée Générale.

Le lac Tchad est une source d’eau considérable pour les secteurs de l’agriculture et de l’élevage au Tchad. Les preuves montrent que le lac a considérablement rétréci au cours des quatre dernières décennies, en partie à cause du changement climatique. Lors de la réunion, les deux parties ont discuté des questions de gestion de l’eau, des variétés d’intrants agricoles climato-intelligentes et du transfert de technologie.

Depuis 2012, le CORAF a soutenu le Tchad à travers une série de projets axés sur la production laitière, l’élevage, le renforcement des capacités et la production de maïs.

Mettre à l’échelle des technologies éprouvées

La question n’est plus de savoir s’il existe des technologies disponibles. Au lieu de cela, il s’agit de les mettre à l’échelle au profit des utilisateurs finaux. Lors d’une réunion à l’Institut Tchadien de Recherche Agricole pour le Développement (ITRAD), la délégation conjointe a discuté des moyens de mettre à l’échelle rapidement les technologies éprouvées et de faire avancer les travaux de prospective et d’anticipation. La réunion a également permis à son Directeur Général, Yacine Doudoua, de présenter l’ITRAD et sa structure de gouvernance. L’ITRAD est le premier partenaire du CORAF au Tchad. Son directeur Général siège au Conseil d’Administration du CORAF et occupe le poste de Vice-Président.

La délégation du CORAF devant les locaux de l’ITRAD

Lire aussi : 

Renforcer la Coopération Scientifique en Afrique Centrale

Le Pôle Régional de Recherche Agricole Appliquée au Développement des Systèmes Agricoles en Afrique Centrale (PRASAC) est un instrument de la Communauté Economique et Monétaire de l’Afrique Centrale et un outil de coopération scientifique du CORAF. Au cours de la visite conjointe, la délégation a rencontré son Directeur Général, le Dr Grégoire Bani, et le personnel du PRASAC. L’occasion a permis aux deux parties de discuter de la manière de renforcer la coopération scientifique dans la région et d’organiser la 13e Assemblée Générale du CORAF. Le PRASAC est un instrument qui œuvre pour faire de la régionalisation de la recherche, une réalité en Afrique Centrale.

Plusieurs hauts responsables du gouvernement tchadien faisaient partie de la visite à la Présidence, notamment le Ministre de l’Agriculture du Tchad, Abdoulaye Diar, le Conseiller Diplomatique du Président, Acheikh Ibn-Oumar, le Conseiller à l’Agriculture du Ministre de l’Agriculture, Mahamat Guellet Hemchi et le Directeur Général de l’Institut Tchadien de Recherche Agricole, Yacine Doudoua.

La délégation du CORAF comprenait le Directeur Exécutif du CORAF, un Représentant de la Communauté Économique des États de l’Afrique de l’Ouest et la Directrice des Services de Gestion du CORAF. M. Abakar Mohammed, Chef de Service Agriculture au Département du Développement Rural, représentait la CEEAC. Le CORAF et la CEEAC ont un accord de collaboration existant désignant le CORAF comme son partenaire technique sur les questions agricoles.