iREACH tient une réunion pionnière du Comité consultatif

Dakar, 7 avril, 2021 — La toute première réunion du Comité consultatif du Hub de coordination de la recherche, de l’innovation et du conseil agricole (iREACH) se tient le mercredi 7 avril 2021.

iREACH est un nouvel outil de coordination de la recherche conçu pour organiser, dans la phase pilote, des activités de recherche financées par l’Agence des États-Unis pour le développement international (USAID) au Burkina Faso, au Ghana, au Mali, au Niger et au Sénégal.

Le Comité consultatif, composé de sept membres, a pour mission principale l’orientation stratégique de l’initiative. Trois questions clés devraient être discutées et approuvées lors de cette réunion inaugurale. Elles incluent :

  1. Le mandat du Comité consultatif ;
  2. La composition et l’opérationnalisation des parcs technologiques ;
  3. La date de lancement d’iREACH.

Pourquoi iREACH ?

iREACH est né d’un désir de longue date des acteurs de la recherche de l’USAID sur le système alimentaire, de mieux aligner leurs activités en Afrique de l’Ouest. Les acteurs de la recherche sur les systèmes alimentaires en Afrique de l’Ouest comprennent une myriade d’acteurs. Pour une agence de développement bilatérale telle que l’USAID, cela va du West Africa Regional Mission basée à Accra, au Ghana, aux missions dans les pays de l’USAID, en passant par un vaste réseau de laboratoires d’innovation. Ils ont généré des centaines de technologies au fil des ans qui ne sont pas souvent connues des utilisateurs finaux (agriculteurs et producteurs).

« Outre les connaissances insuffisantes sur l’existence de nos technologies, ces organisations travaillent souvent en silos et de manière non connectée », déclare Dr Jerry Glover, Conseiller Principal en matière de Systèmes Agricoles Durables au Bureau de la Résilience et de la Sécurité Alimentaire de l’USAID.

« iREACH va plus loin, en brisant les silos, en encourageant les synergies, en réduisant les duplications, en mettant à grande échelle les résultats de la recherche et, espérons-le, en obtenant de meilleurs résultats en matière de sécurité alimentaire et nutritionnelle en Afrique de l’Ouest », affirme Dr Abdou Tenkouano, Directeur Exécutif du CORAF.

iREACH utilise un modèle innovant connu sous le nom de parcs technologiques pour promouvoir les innovations en Afrique de l’Ouest. Ces parcs à mettre en place stratégiquement dans les Centres nationaux de spécialisation du CORAF / CEDEAO cibleront les décideurs, les entreprises, la société civile, les étudiants, les jeunes, les femmes et d’autres acteurs clés.

Les promoteurs de cette initiative sont notamment le CORAF (hôte) et le Laboratoire d’innovation sur l’intensification durable (Sustainable Intensification Innovation Lab — SIIL) de la Kansas State University (KSU). Alors que les quatre premières années peuvent être axées sur la coordination des activités financées par l’USAID, on s’attend à ce qu’elle s’étende progressivement pour inclure d’autres agences de développement en Afrique de l’Ouest.

« C’est une excellente initiative qui contribuera à la coordination, au renforcement des capacités et à la diffusion des innovations clés dans la région et j’ai hâte de travailler avec le comité et tous nos partenaires et membres de l’équipe » a déclaré Dr Vara Prasad, Directeur et Professeur Distingué du SIIL et Président inaugural du Comité consultatif d’iREACH.

Peu de temps après la réunion du Comité consultatif, les acteurs d’iREACH se tourneront vers la mise en œuvre effective des activités convenues. Un plan de travail quadriennal contenant un ensemble intégré d’activités de coordination, de parcs technologiques et de renforcement des capacités a déjà été débattu et approuvé par les acteurs.

Qu’est-ce-que le SIIL ?

Le Laboratoire d’innovation pour la recherche collaborative sur l’intensification durable de Feed the Future (SIIL) a été créé en 2014 à la Kansas State University avec le soutien de l’USAID. Le SIIL vise à devenir le leader mondial de la recherche transdisciplinaire, du partage des connaissances et du renforcement des capacités, en utilisant l’intensification durable comme moyen d’améliorer la sécurité alimentaire et nutritionnelle mondiale. Cette vision est soutenue par le Digital and Geospatial Tools Consortium associé à la Kansas State University, l’Appropriate Scale Mechanization Consortium de l’Université de l’Illinois à Urbana-Champaign, le Policy Research Consortium de l’Université Rutgers et le SOILS Consortium avec le Centre international de développement des engrais (IFDC). Les pays cibles actuels sont le Bangladesh, le Cambodge et le Sénégal (les pays précédents incluent le Burkina Faso, l’Éthiopie, le Malawi et la Tanzanie). Le programme iREACH se concentrera dans un premier temps sur le Sénégal, le Burkina Faso, le Ghana, le Mali et le Niger.

Qu’est-ce-que le CORAF ?

Le CORAF est un outil de coordination entre les pays d’Afrique de l’Ouest et du Centre, promouvant des augmentations alimentaires durables, la compétitivité des agriculteurs familiaux et le libre échange inter et intra-régional. Créé en 1987, le CORAF comprend un vaste réseau d’institutions appartenant aux systèmes nationaux de recherche agricole, dont il tire son mandat d’agir en leur nom. Avec des membres de plus de 23 pays d’Afrique de l’Ouest et du Centre, le CORAF est la plus grande organisation sous-régionale de coordination de la recherche en Afrique. Les Communautés économiques régionales telles que la CEDEAO, l’UEMOA, la CEEAC et la CEMAC ont des accords de coopération, permettant au CORAF de faire progresser ses priorités agricoles dans une perspective de science et d’innovations. Le CORAF a des résultats qui ont gagné la confiance de la Banque mondiale, de la Banque africaine de développement, de l’Union européenne, de la Coopération suisse, d’AusAid, de la JICA, d’Affaires mondiales Canada et d’autres institutions multilatérales et bilatérales, qui sont ses principaux bailleurs de fonds.

En savoir plus sur iREACH

Lire aussi :