Un Forum Sectoriel pour évaluer le PPAAO : Un impact au-delà des objectifs fixés

En marge de la conférence internationale sur l’agriculture en Afrique de l’Ouest qui s’est tenue à Dakar du 17 au 19 novembre, le CORAF/WECARD a organisé un Forum sectoriel sur la Productivité agricole en Afrique de l’Ouest. L’objectif était de passer en revue les acquis et bilans du Programme de Productivité Agricole en Afrique de l’Ouest (PPAAO), sept années après sa mise en œuvre.

Au cours de la cérémonie d’ouverture le Premier Ministre du Sénégal Mouhammad Boun Abdallah Dione  a souligné la nécessité d’accorder ‘’une haute priorité à l’Agriculture en Afrique’’, moteur essentiel de son économie. C’était à l’ouverture de la Conférence Internationale sur la transformation de l’Agriculture en Afrique de l’Ouest à l’occasion des 10 ans de la Politique agricole de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO).

C’était en présence du ministre sénégalais de l’Agriculture et de l’Equipement rural (MAER) le Dr Pape Abdoulaye Seck, de l’Ambassadeur des Etats Unis d’Amérique au Sénégal, James P. Zumwalt, du représentant de la Banque mondiale en Afrique, Eric Lancelot, de la représentante du Royaume d’Espagne Mme Begonio Rubio et du président de la Commission de la CEDEAO Marc ATOUGA.

Durant les trois jours de travaux, le CORAF/WECARD, la Banque Mondiale  et les acteurs du PPAAO ont dressé un satisfecit de la contribution du programme à la Politique agricole de la CEDEAO. Le forum sectoriel a noté les progrès accomplis par le Conseil Ouest et Centre africain pour la recherche et le développement agricoles (CORAF/WECARD) concernant le transfert de technologies, l’intégration régionale, la mise en place de centre régionaux d’excellence, les mécanismes de financement durable et la prise en compte de la dimension genre.

Cependant, le CORAF est revenu sur un certain de nombre de défis à relever. Il s’agit de la mise à échelle des technologies générées, leur utilisation pour la création d’emplois en faveur des jeunes, le financement durable de la recherche, l’harmonisation du statut du chercheur et celui des universitaires, l’agriculture climato-intelligente et la réglementation sur les semences.

Par ailleurs, les participants au Forum Sectoriel ont adopté une déclaration visant à ériger la deuxième phase du Programme pour la mise en échelle des technologies générées et la prise en compte du changement climatique, de la nutrition et  de l’emploi des jeunes. Par ailleurs un pacte régional de partenariat pour la mise en œuvre de l’ECOWAP/PPDDAA à l’horizon 2025 a été adopté.