Des pas en avant avec l’ASIWA et l’Adoption de la Réglementation CEDEAO-UEMOA-CILSS

Ce programme est clos.

Bientôt un nouveau programme (PAIRED) qui vise une transformation durable de l'industrie semencière en Afrique de l'Ouest.

Une Alliance régionale pour l’industrie des semences en Afrique de l’Ouest a été portée sur les fonts baptismaux en août 2015 à Abidjan. Cette plateforme a permis à un large éventail de partenaires de l’industrie semencière du monde entier et des instituts affiliés à 10 pays ont fourni une plateforme durable, inclusive et efficace pour faciliter la consultation et le dialogue entre les différents acteurs impliqués de l’industrie semencière ouest-africaine. L’Alliance est dirigée par le secteur privé.

Nouvelles règlementation en matière de production et de circulation des semences

C’est sans doute l’une des grandes avancées amorcées par l’Afrique de l’Ouest en matière de production et de circulation des semences avec le renforcement et l’application du Règlement de la CEDEAO sur les semences.  Le PSAO/WASP s’est efforcé de renforcer la capacité de plus de 1 128 organismes de contrôle de la qualité des semences et a fourni des outils pour mettre en œuvre la réglementation des semences plus correctement. Un groupe de travail sur la politique des semences mis en place a systématiquement effectué des missions dans les 15 pays de la CEDEAO-UEMOA-CILSS pour former et former les parties concernées du secteur semencier dans l’enregistrement et la libération des variétés, règles.

13 Pays ont déjà adopté le règlement sur les semences de la CEDEAO-UEMOA-CILSS

Un examen approfondi des cadres nationaux de réglementation des semences conforme au Règlement sur les semences CEDEAO-UEMOA-CILSS a été fait; L’adaptation des manuels de procédures et le renforcement des capacités des régulateurs dans l’enregistrement et la libération des variétés, le contrôle de la qualité des semences et la certification, y compris l’accréditation et la certification phytosanitaire. À ce jour, treize pays ont publié dans leur journal officiel le Règlement sur les semences CEDEAO-UEMOA-CILSS.
En conséquence, la mise en œuvre du Règlement sur les semences est passée de 41 à 84% en Afrique de l’Ouest et en Mauritanie et au Tchad entre 2013 et 2016. Le Comité des semences de l’Afrique de l’Ouest a été créé avec succès pour assister les Commissions de la CEDEAO et de l’UEMOA. Secrétariat exécutif du CILSS dans la mise en œuvre du Règlement sur les semences.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*