Production et utilisation accrue de semences de qualité : Le CORAF/WECARD lance le COASem et ASIWA à travers le PSAO

Le Conseil Ouest et Centre Africain pour la Recherche et le Développement Agricoles (CORAF/WECARD) à travers son Programme semencier pour l’Afrique de l’Ouest (PSAO) a procédé au lancement du Comité Régional des Semences (COASem& CRSU) et de l’Alliance pour une Industrie Semencière en Afrique de l’Ouest (ASIWA) ce 03 Août 2015 à Abidjan en Côte d’Ivoire.

Le COASem est chargé d’assister les Commissions de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) et de l’Union Economique et Monétaire Ouest Africaine (UEMOA), ainsi que le Secrétariat Exécutif duComité permanent Inter-Etats de Lutte contre la Sécheresse dans le Sahel (CILSS), dans la mise en œuvre du Règlement Semencier Régional Harmonisé.

 Ce comité est composé des présidents des Comités Nationaux de Semences (CNS) et des Chefs des Services Semenciers Nationaux issus de 17 pays à savoir :  Le BENIN, le BURKINA FASO, le CAP-VERT, la COTE D’IVOIRE, la GAMBIE, le GHANA, la GUINEE, la GUINEE BISSAU, le LIBERIA, le MALI, la MAURITANIE, le NIGER, le NIGERIA, le SENEGAL, la SIERRA LEONE, le TCHAD et le TOGO.Un total de 31 membres.

Désormais opérationnelle, l’Alliance pour une Industrie Semencière en Afrique de l’Ouest (ASIWA)  est une plate-forme efficace durable, inclusive et effective pour le développement de la production, de la fourniture et de l’utilisation de semences de qualité en Afrique de l’Ouest. La participation conjointe du secteur privé, des agences gouvernementales nationales et régionales et des acteurs du développement permettra de garantir qu’ASIWA capte les besoins, les objectifs et les ressources respectifs de chacun de ces groupes et fournira des solutions avec une programmation informée, ce qui permettra un développement plus important du secteur privé des semences en Afrique de l’Ouest.

Il faut noter que ces deux initiatives se rejoignent pour une mise en œuvre effective du Règlement Semencier Régional Harmonisé dans l’espace CEDEAO-CILSS-UEMOA. Ceci dans le but d’accroître la production de semences de qualité, de faciliter le commerce intracommunautaire des semences dans la sous-région est facilitée, l’accès des agriculteurs aux semences de qualité de variétés améliorées est accru, de créer un environnement politique favorable à l’émergence d’un secteur semencier privé fort puis de renforcer le partenariat public-privé afin d’assurer un approvisionnement en semences de qualité.

Lors de ce lancement, Dr Alioune FALL président du Conseil d’Administration du CORAF/WECARD a partagé avec les participants, les principaux acquis et résultats de la politique semencière de l’institution.

Satisfait des résultats du CORAF/WECARD, son bras technique, la CEDEAO est optimiste que la mise en place du COASem et ASIWA « contribueront à combler dans les plus brefs délais l’écart entre la demande et l’offre et apportera un appui essentiel aux politiques agricoles pour une région prospère et sécurisée tant sur le plan semencier et qu’alimentaire » selon Alain Sy Traore, directeur de l’Agriculture et du Développement rural à la CEDEAO.

COULIBALY SiakaMinayaha, Directeur de cabinet du Ministère de l’Agriculture de la Côte d’ivoire, pays hôte de la conférence des deux initiatives a félicité le CORAF/WECARD pour son engagement pour la transformation de l’agriculture dans la sous-région avant de rappeler les efforts de son pays dans la mise en œuvre du Règlement Semencier Régional Harmonisé.

Dans ce cadre, le Comité inter-États de lutte contre la sécheresse au Sahel (CILSS) a réaffirmé son engagement au côté des producteurs de la zone ouest africaine pour une meilleure sécurité alimentaire et nutritionnelle. « ASIWA offre un espace privilégié de concertation avec le COASem dans la gestion des semences aux plan nationales et régionales. Au regard de la qualité de ses membres, nous n’avons aucun doute quant à la réussite de ses actions » a affirmé Dr Antoine SOME, Directeur Général de l’Institut du Sahel (INSAH-CILSS).

Pour Dr Alexandre DEPREZ, Directeur de la Mission du bureau Ouest Afrique de l’USAID, le COASem et ASIWA vont permettre une production et distribution dans toute la région Ouest africaine de semences de  qualité. « Il sera désormais possible d’augmenter les rendements et les producteurs pourront contribuer à l’atténuation des effets des changements climatiques et les parents pourront mieux nourrir leurs enfants » a-t-il affirmé lors de la cérémonie de lancement.

Par ailleurs, l’Association Africaine du Commerce des Semences et le Réseau des organisations paysannes et de producteurs de l’Afrique de l’Ouest (ROPPA)ont exprimé leurs remerciements et félicitation à la CEDEAO, à l’UEMOA et au CORAF pour leurs efforts constants en faveur d’une industrie semencière forte.

« L’AFSTA reste convaincue que la mise en place de ces initiatives marque un tournant décisif dans la promotion d’une agriculture durable capable de faire sortir le continent africain de sa marginalité et d’offrir enfin aux paysans africains les semences de qualité » a souligné Amadou SARR président de l’AFSTA – Afrique de l’Ouest.

« Convaincu que les semences certifiées, produites par les acteurs nationaux et régionaux, dans un climat de coopération et d’échanges, en cohérence avec les politiques et stratégies de l’UEMOA et de la CEDEAO, et avec l’appui et l’accompagnement de ces deux institutions, sont, pour notre Agriculture, notre Alimentation, notre Environnement, un gage très sûr de souveraineté et de durabilité » a déclaré M. Djibo BAGNA, Président du Conseil d’Administration du ROPPA.

 Le lancement de ces deux plateformes régionales a eu lieu en marge de la Première Réunion Statutaire du COASem et de l’Atelier International de convergence des parties prenantes pour la mise en place de l’ASIWA qui se sont tenus respectivement du 03 au 04 Août et du 05 au 06 Août 2015.

Ont participé à ces rencontres, les représentants du secteur privé semencier, Organisations de producteurs de semences, des Organisations régionales de producteurs et des représentants des Organisations internationales intervenant dans le domaine des semences ( ICRISAT, IITA, AfricaRice, FAO, AGRA, IFDC, SyngentaFoundation) ainsi que des personnes ressources et organismes partenaires (USAID/WA, Union Européenne, Banque Mondiale, BAD, ISU, SNRA, Universités, WAAPP, FARA).