Atelier sur le genre: Les acteurs du WASP formés à Cotonou

Le CORAF en collaboration avec PPAO/WASP a organisé du 13 au 15 février dernier un atelier dans la salle de réunion de SUN BEACH de Cotonou au Benin. Il avait pour objectif : « Renforcer les capacités des acteurs du PSAO/WASP en théorie et analyse genre, pour une prise en compte systématique du genre dans toute la chaine de valeur du système semencier, dans le cycle de projets, dans la gestion et dans la communication ».

15x21 GLA plus 03 copie

Quatre pays ont pris part à cette réunion à savoir : le Burkina Faso, le Ghana, le Nigeria et la Guinée. La Guinée a été représenté par : Mariam Barry de la Direction Nationale de l’Agriculture (DNA), Aïssata Yattara de la Confédération Nationale des Organisations Paysannes de Guinée (CNOP-G) et Fanta Keita de l’Institut de Recherche Agronomique de Guinée (IRAG).
Au cours de la cérémonie d’ouverture présidé par le Secrétaire Général Adjoint du Ministère de l’Agriculture, des Pêchers et de l’élevage du Bénin, plusieurs discours ont été prononcés.
Tout d’abord, l’honneur est revenu à Madame Miguel Virginie coordinatrice Adjointe de PPAAO/WAAPP de souhaiter la bienvenue aux participants tout en insistant sur le rôle joué par les femmes en Afrique de l’Ouest dans la production, le traitement de la semence dans la chaine de valeur. Elle a également indiqué que le PSAO/WASP est un programme de semence dans lequel il est donc important d’intégrer le genre dans ses activités.
Ensuite Dr Mariam MAIGA du CORAF/WECARD a axé son intervention sur les objectifs et les résultats attendus à l’issue de cet atelier.
Quant au président de la cérémonie, il a indiqué le rôle du genre dans le développement agricole. A cet effet il a invité les participants a accordé une importance aux différents travaux de l’atelier.
Après ses différentes allocutions, un tour de table entre les participants au cours duquel chacun s’est présenté tout en donnant ses attentes et ses craintes de cet atelier. Ce tour de table a permis à M. Trash SIAGBE, facilitateur a résumé toutes les attentes et craintes exprimées par les participants qui sont entre autres :
a- Attentes
• Comprendre l’approche genre ;
• Pour nous assurer que nous impliquons beaucoup de femmes dans le secteur des semences sur toute la chaîne de valeur ;
• Pour utiliser les meilleurs outils pour réaliser l’égalité des analyses de la chaîne de valeur ;
• Avoir la marche d’intégration du genre dans les projets et programmes
b- Craintes
• Ressources en termes de logistique ;
• financière pour mettre en œuvre le plan d’action ;
• Le programme de trois(3) jours a été de courte
Ensuite plusieurs modules relatifs au genre ont été abordés au cours de cet atelier qui sont :
• Enjeux pour les acteurs du PSAO/WASP de la compréhension et de la prise en compte du genre dans leurs actions.
• Compréhension du genre dans les relations et leur transformation
• Approches de développement et dispositions légales
• Le genre dans la chaine des valeurs : démanche et outils
Selon Madame Fanta KEITA de l’IRAG, cette formation les a permis de comprendre que le concept genre ne s’intéresse pas seulement aux femmes mais à toutes les couches vulnérables (hommes, femmes, garçons, filles).Poursuivant, elle dira que « des nombreux défis agricoles se posent aussi bien à la femme qu’à l’homme. C’est dans la communion des deux que l’on pourra résoudre de façon efficace et durable ».
Pour finir elle a chaleureusement remercié la Direction Générale de l’IRAG et notamment le Directeur Général Dr FBEAVOGUI qui dit-elle n’a ménagé au chacun effort pour le bon déroulement de cet atelier.

 Abdoul Gadiri WAGUE