Infestation des mangues dans la zone des Niayes : cinétique d’évolution des mouches des fruits et de leurs parasitoïdes associés

Home / masters / Infestation des mangues dans la zone des Niayes : cinétique d’évolution des mouches des fruits et de leurs parasitoïdes associés

rajaaMlle Rajaa Awa LO
Titre : Infestation des mangues dans la zone des Niayes : cinétique d’évolution des mouches des fruits et de leurs parasitoïdes associés
Résumé
De nombreux pays ouest africains sont confrontés à la problématique des mouches des fruits notamment Bactrocera dorsalis. En effet, depuis son introduction au Sénégal en 2004, cette espèce invasive cause d’importants dégâts à la production fruitière sénégalaise en raison du pic de pullulation des populations du ravageur qui coïncide avec la période de maturation des mangues. La lutte biologique, par le biais de l’utilisation des parasitoïdes, pourrait constituer un moyen de lutte efficace contre ces ravageurs avec des méthodes de lutte plus respectueuses de l’environnement. Cette étude a pour objectifs : d’inventorier les différentes espèces de mouches des fruits présentes dans la zone des Niayes ; de suivre la variabilité d’infestation en fonction du site de collecte, du type de verger et de la variété de fruit ; de suivre la dynamique des populations des mouches des fruits tout au long de l’étude et enfin d’identifier les différentes espèces de parasitoïdes de mouches des fruits endogènes à la zone des Niayes. Des collectes de fruits ont été effectuées dans des vergers des régions de Dakar et Thiès. A l’issue des collectes de fruits, trois principales espèces de mouches des fruits ont été identifiées dont B. dorsalis constitue l’espèce majoritaire devant les espèces Ceratitis cosyra et C. silvestrii. Le taux d’infestation des mouches est fonction du site de collecte, du type de verger et de la variété du fruit. Les variétés Kent et Keitt sont les plus attaquées. L’introduction de parasitoïdes exotiques pourrait renforcer l’action de ceux endogènes dans la gestion de ces ravageurs.
Mots clés : Mouches des fruits, parasitoïdes, zone des Niayes, Sénégal