Identification des plantes hôtes et évaluation des populations endogènes de parasitoïdes de mouches des fruits dans le Centre du Sénégal

Home / masters / Identification des plantes hôtes et évaluation des populations endogènes de parasitoïdes de mouches des fruits dans le Centre du Sénégal

omarOmar NIANG
Titre : Identification des plantes hôtes et évaluation des populations endogènes de parasitoïdes de mouches des fruits dans le Centre du Sénégal
Résumé
La production de mangues est de première importance au Sénégal aussi bien pour le marché local que pour celui de l’exportation. Cependant cette production connait une baisse de qualité causée par les piqûres des mouches des fruits. Ainsi pour une nouvelle orientation des méthodes de lutte susceptible d’améliorer leur efficacité, nous nous sommes intéressés à l’identification des plantes hôtes et à l’évaluation des populations endogènes de parasitoïdes des mouches des fruits. Les travaux ont été réalisés dans 7 sites de la zone agro-écologique du centre du Sénégal de Juillet à Octobre. Dans chaque site, des fruits ont été régulièrement collectés et incubés. Après éclosion des pupes extraites des échantillons, les émergences sont identifiées et comptées. Une quantité totale de 13284 pupes a été récoltée avec un nombre d’émergence de 7785 mouches des fruits. L’identification de ces émergences a révélé la présence de trois espèces de Tephritidae dont Bactrocera dorsalis, Ceratitis cosyra et Ceratitis capitata. En effet, les espèces de Tephritidae ont été trouvées sur 5 espèces de plantes : Capsicum frutescens, Cordyla pinnata, Citrus sinensis, Ficus ingens et Mangifera indica. Outre le manguier, le Cordyla pinnata a eu un taux d’infestation plus élevé que les autres plantes hôte de B. dorsalis et C. cosyra. Le F. ingens identifié pour la première fois comme plante hôte de B. dorsalis au Sénégal, est une ligneuse utilisée comme plante d’ombrage qui revêt une place importante pour la multiplication des mouches. La présence de parasitoïde n’a pas été notée sur les différents échantillons collectés. Les plantes répertoriées comme hôtes des mouches des fruits ont des périodes de fructifications observées en dehors de celles des mangues.
Mots clés : Tephritidae, plantes hôtes, parasitoïdes, mangue, Centre du Sénégal