Etude de la transmission horizontale de Metarhizium anisopliae (Metchnikoff) dans la population de Bactrocera dorsalis Hendel, au laboratoire.

Home / masters / Etude de la transmission horizontale de Metarhizium anisopliae (Metchnikoff) dans la population de Bactrocera dorsalis Hendel, au laboratoire.

rokhayaMlle Ndèye Rokhaya CAMARA
Titre : Etude de la transmission horizontale de Metarhizium anisopliae (Metchnikoff) dans la population de Bactrocera dorsalis Hendel, au laboratoire.
Résumé
En Afrique de l’Ouest, la production de mangue est affectée par une espèce invasive, la mouche des fruits Bactrocera dorsalis (Diptera : Tephritidae). La gestion de ce ravageur fait recours à l’utilisation de pesticides chimiques qui entrainent des conséquences néfastes sur les agro écosystèmes. Les entomopathogènes constitueraient une des alternatives à cette lutte chimique. Néanmoins, leur efficacité dépend de leur dissémination à travers la population de ravageurs. Cette étude a pour objectif de contribuer au développement de la lutte biologique contre B. dorsalis. Tout d’abord, la viabilité de la souche et l’efficacité du dispositif d’auto-inoculation ont été évaluées. Ensuite, la persistance des spores et la transmission de l’infection d’une mouche à l’autre ont été étudiées. Une plus longue persistance des spores a été observée sur le corps des mâles et toutes les mouches contaminées avec le dispositif d’auto-inoculation sont mortes 7 à 8 jours après inoculation. Les mouches mâles et femelles ont transmis l’inoculum fongique de manière similaire aux mouches de sexe opposé, résultant en une mortalité de 100 % 14 jours après inoculation. Par contre le pourcentage de transmission horizontale augmente avec le nombre de mâles traités (MT) et varient de 30 % avec 1/4MT à 90 % avec 4/4MT. Ces résultats mettent en évidence la contribution de la transmission horizontale sur l’efficacité globale du traitement fongique sur B. dorsalis, et viennent appuyer les recherches montrant le potentiel de l’utilisation de l’entomopathogène M. anisopliae en dispositif d’auto-inoculation sur le terrain contre B. dorsalis.
Mots clés : Entomopathogène, Metarhizium anisopliae, Bactrocera dorsalis, transmission, dispositif d’auto-inoculation