LeSoleil Abdou Tenkouano, directeur exécutif du Coraf : « L’Afrique tient les clefs de la sécurité alimentaire du monde » , Source: Le Soleil online, 18 Juillet 2017

Le Directeur exécutif du Conseil Ouest et Centre africain pour la Recherche et le développement agricole (CORAF), Abdou Tenkouano pense qu’il est important de faire de la science, un outil pour le développement de l’agriculture. «Avec cette rencontre, il est important de voir comment le Sénégal, pays pilote dans la mise en œuvre de l’agenda scientifique pour l’agriculture en Afrique, va mettre à la disposition des autres pays son dispositifs», a-t-il affirmé.

Selon Abdou Tenkouano, les statistiques récentes montrent qu’il faut une croissance de 70% de la production alimentaire actuelle pour nourrir, dans les 30 prochaines années, la population mondiale en croissance. «L’Afrique qui détient 60 % des terres arables non encore cultivées tient les clefs de la sécurité alimentaire du monde ; mais l’Afrique ne peut faire un usage judicieux de ces clefs sans le concours de la science, de la technologie et des innovations», a déclaré le Directeur exécutif du CORAF. Il pense que l’agenda scientifique pour l’agriculture en Afrique, adopté par les États africains en juin 2014, à Malabo, peut permettre d’atteindre ces objectifs. Cet agenda décline les bases de l’utilisation de la science, de la technologie et de l’innovation pour le développement de l’agriculture africaine.

Le représentant du Forum pour la Recherche agricole en Afrique (FARA), chargé de coordonner l’élaboration et la mise en œuvre de l’agenda scientifique pour l’agriculture en Afrique, estime que la science devrait conduire à la transformation de l’agriculture du continent. «L’agenda scientifique pour l’agriculture en Afrique repose sur la reconnaissance du potentiel de la science de changer la donne par la transformation de l’agriculture du continent», soutient Jonas Mugabé du FARA. Toutefois, la mise en œuvre de l’agenda implique le doublement des investissements dans la recherche agricole.

Partageant le point de vue du directeur de l’ISRA, du CORAF, Modou Mboup, Conseiller technique au ministère de l’Agriculture et de l’Équipement rural, affirme que la science et la technologie sont devenues des enjeux pour le développement du monde ; d’où la nécessité de les mettre au cœur du développement agricole. «Si nous ne mettons pas assez de science et d’innovation dans l’agriculture, nous ne pourrons pas la transformer. Cet agenda est un programme de base pour l’atteinte des objectifs d’autosuffisance alimentaire d’ici à 2030. A moyen et long termes, l’agenda scientifique doit renforcer les capacités aux niveaux national et régional, susceptibles de répondre aux nouveaux besoins des agriculteurs, producteurs, entrepreneurs et consommateurs face à des enjeux stratégiques tels que les changements climatiques et l’urbanisation», confie le Conseiller technique.

O. KANDE