La nouvelle présidente du CA du CORAF prend fonction avec pour mission de faire reculer la pauvreté croissante

Passation

L’éminente chercheuse agricole capverdienne, Angela Maria P. Barreto da Vega Moreno, a pris les rênes du CORAF au milieu des défis de plus en plus complexes auxquels est confrontée le secteur agricole en Afrique de l’Ouest et du Centre.

Le Dr Moreno a pris la relève à la tête du Conseil d’Administration (CA) lors d’une cérémonie au siège du CORAF à Dakar, au Sénégal, le mercredi 11 juillet 2018.

Les économies agricoles de l’Afrique occidentale et centrale sont actuellement confrontées à de nombreux défis, notamment la faible adoption des technologies, les disparités entre les sexes, les changements climatiques, le chômage des jeunes, les migrations, les carences nutritionnelles et l’accès insuffisant au commerce et aux marchés.

Le CORAF dans ses nouveaux plans stratégiques à long terme s’est engagé à fournir des solutions innovantes et intelligentes, pour permettre aux 430 millions de personnes vivant dans la région de faire face à ces défis.

Le Plan stratégique 2018-2027 et le Plan opérationnel 2018-2022 déclinent la nouvelle direction et définissent les voies à suivre pour que le CORAF soit davantage axé sur les résultats et sur l’impact au profit des populations.

La nouvelle présidente du CA a pour responsabilité principale de diriger le CORAF dans la mise en œuvre de ces plans qui visent à réduire la pauvreté en Afrique de l’Ouest et du Centre tout en transformant l’industrie agricole.

« Le CORAF doit se projeter non pas comme une organisation scientifique, mais plutôt comme une organisation capable de fournir un impact à ses membres constituants », a déclaré le Dr. Moreno lors de la cérémonie de passation de service.

Tout en reconnaissant l’énormité des défis auxquels est confronté le CORAF, la nouvelle présidente du Conseil d’Administration a déclaré que c’est avec détermination que l’organisation peut surmonter les difficultés. Elle a exalté tous les acteurs de l’écosystème du CORAF à se mobiliser pour fournir des résultats innovants à ceux qui sont les plus exposés à la pauvreté.

« La meilleure mesure de notre succès est le nombre de vies que nous changeons. »

Le Dr. Moreno devient non seulement la première femme présidente du CA depuis la création du CORAF en 1987, mais aussi la première chercheuse issue d’un pays d’Afrique lusophone à diriger l’institution. Le CORAF couvre les 23 pays francophones, anglophones et lusophones d’Afrique de l’Ouest et du Centre.

Mme Moreno a été portée à la tête du CA lors de la douzième Assemblée générale de l’organisation qui s’est tenue en avril 2018 à Dakar. Elle remplace le Sénégalais le Dr Alioune Fall, sous la direction duquel de nombreuses réformes ont été entreprises.

Les gouvernements d’Afrique de l’Ouest et du Centre dépendent de la science, de la technologie et de l’innovation pour fournir des solutions catalytiques aux nouveaux défis auxquels l’agriculture est confrontée.

En tant que principal organisme de recherche sous-régionale de l’Afrique, les acteurs régionaux, y compris les communautés économiques régionales comptent sur CORAF pour fournir des preuves solides, l’analyse et des technologies adaptables pour stimuler la croissance de l’industrie agricole, dont la plupart de leurs économies dépendent.

Le CORAF dépend des contributions des États membres et des donateurs pour le financement. Le plan opérationnel quinquennal devrait coûter 60 millions de dollars.

Au cœur des responsabilités de la nouvelle présidente, il y aura la collecte de fonds pour financer ces plans et guider le CORAF vers une nouvelle trajectoire d’efficacité organisationnelle et de viabilité financière.

«Le CORAF doit mettre un terme à l’instabilité organisationnelle et se positionner pour faire face aux défis que doit relever la région », a déclaré l’honorable Gisèle D’ALMEIDA, Président du Réseau Interface et membre du Parlement du Cap-Vert. Mme d’Almeida est membre sortante du Conseil d’administration du CORAF. Elle a été présidente du comité de vérification et a attiré l’attention du secteur privé sur la gestion du CORAF.

L’Honorable D’Almeida était présente au CORAF pour présider la cérémonie de passation de service, en présence du Directeur Exécutif et du personnel de l’institution.

Lisez aussi:

Website

Laisser un commentaire

*