« Nous croyons aux solutions africaines « , dixit  l’USAID

test

Le Directeur de la Mission ouest-africaine de l’Agence américaine pour le développement international (USAID), Alex Deprez, affirme que le soutien apporté au CORAF et aux autres institutions sous-régionales par son agence, repose sur la ferme conviction que les Africains doivent relever leurs défis.

« Nous croyons aux solutions africaines », a déclaré M. Deprez  qui participe à la 12ème Assemblée générale de la plus grande organisation de recherche sous régionale de l’Afrique à Dakar, au Sénégal.

« Notre vision est celle où nous passons de l’aide et de l’assistance à un véritable partenariat. »

Après avoir été reconnu pour le soutien de l’USAID au CORAF et à d’autres institutions régionales telles que le CILSS, la CEDEAO, etc. Alex Deprez a déclaré: « Nous soutenons le CORAF non seulement dans son important travail sur la génération de technologies, facilitant l’accès aux ressources pour tous ceux qui en ont besoin, mais aussi pour faire en sorte qu’il devienne une institution forte et durable. « 

La collaboration actuelle du CORAF avec l’USAID est définie dans un nouvel accord de coopération connu sous le nom de Partenariat pour la recherche agricole, l’éducation et le développement en Afrique de l’Ouest (PAIRED). Ce programme de cinq d’environ 15 millions de dollars US vise à renforcer le CORAF, à étendre les technologies et à augmenter la production et la disponibilité d’intrants agricoles de qualité.

Les acteurs du CORAF qui se sont réunis à Dakar pour discuter  ont adopté des plans qui aideront les pays d’Afrique de l’Ouest et du Centre à relever les défis liés à la croissance démographique, au changement climatique, au chômage, à la nutrition et à l’insécurité alimentaire, aux disparités entre les sexes et aux migrations.

Après trois jours, un consensus a été trouvé sur les approches et les étapes à suivre pour s’attaquer à certains de ces défis au cours des dix prochaines années. Le Plan stratégique vise à permettre au CORAF de mieux coordonner la recherche d’un point de vue stratégique tout en anticipant les défis qui pourraient affecter les 23 économies des pays membres de l’organisation. C’est le mandat fondamental de la coordination de la recherche qui a été assigné au CORAF à sa création en 1987.

Le CORAF exprime ses remerciements à la Banque mondiale

Depuis plus d’une décennie, le Groupe de la Banque mondiale accorde une subvention au CORAF pour coordonner les activités de recherche régionales en Afrique occidentale et maintenant en Afrique centrale. La dernière intervention financée par les pays au moyen de prêts de la Banque mondiale est connue sous le nom de Programme ouest-africain de productivité agricole (PPAAO).

L’un des principaux architectes de la Banque mondiale en interaction avec le CORAF a été le Dr. Abdoulaye Touré, économiste en chef de l’agriculture et chef d’équipe du PPAAO.

Lors de son Assemblée Générale, le CORAF a exprimé sa reconnaissance à son égard, eu égard au travail acharné en faveur de la recherche et du développement agricole en Afrique de l’Ouest et au CORAF en particulier.

Le CORAF a également exprimé sa reconnaissance envers plusieurs chercheurs qui ont aidé à écrire l’histoire de la recherche et du développement en Afrique de l’Ouest et du Centre pendant plusieurs décennies. Il s’agit entre autres des Drs. Adama Traoré, Dominique Hounkounnou, Alioune Fall, feu Ndiaga Mbaye, Paco Sereme etc.

Website

Laisser un commentaire

*