Le PPAAO offre 25 nouvelles bourses à de jeunes guinéens

Scholarship2jpg

Le Programme de Productivité Agricole en Afrique de l’Ouest (PPAAO) a octroyé une vingtaine de bourses d’études à l’Université d’Ibadan, au Nigeria, en faveur de jeunes fonctionnaires Guinéens dans le but de leur donner une meilleure qualification et de renforcer leur capacité dans le domaine de l’agriculture.

Ils sont au total 25 jeunes ingénieurs agricoles à être sélectionnés comme boursiers du PPAAO issus des départements de la Pêche et de l’Economie Maritime, de l’Agriculture et de l’Elevage. Les bénéficiaires de ces trois départements vont désormais profiter d’un accompagnement en Master pour une durée de deux ans à l’université d’Ibadan, ce temple du savoir, la plus vieille université du Nigeria, fondée en 1948.

En effet, cette formation vise à renforcer les capacités des jeunes ingénieurs pour une meilleure qualification et soutenir le développement de l’agriculture en Guinée.

Selon Dr Boubacar Diallo, coordinateur délégué du PPAAO-Guinée, il faudrait bien en former davantage pour assurer la relève, assurer une meilleure transition et une meilleure gestion des ressources naturelles guinéennes. ‘’Il y a des spécialités qui ne sont pas dispensées dans nos universités, il s’agit du domaine de la pisciculture, du conseil agricole, de la vulgarisation et des techniques innovantes en matière de diffusion des technologies’’ dit-il avant de se féliciter de l’appui du PPAAO.

Les jeunes ingénieurs guinéens bénéficieront d’une formation dans plusieurs disciplines ayant un impact direct et concret sur la productivité agricole et le développement rural dans leur pays. Il s’agit entre autres :

  • Approches innovantes en vulgarisation
  • Conseil à l’exploitation familiale
  • Genre
  • Développement Durable
  • Pisciculture
  • Changement climatique
  • Techniques et biotechnologies de la reproduction

Le coordonnateur délégué du PPAAO-Guinée a indiqué que cette politique de formation s’inscrit en droite ligne dans la politique du gouvernement en matière de rajeunissement du personnel au niveau de l’administration en général et de l’agriculture en particulier.

Evoquant les techniques modernes d’élevage notamment l’insémination artificielle et d’alimentation du bétail, il a estimé nécessaire de ‘’renforcer les capacités des jeunes pour assurer la relève’’ a expliqué Dr Diallo, qui se dit ‘’fier que les négociations entamées depuis des mois pour l’obtention de ces bourses aient abouties pour le bien de ces jeunes cadres’’.

Pour sa part Mme Keita Sonna Camara, cheffe de Cabinet du ministère de la pêche et de l’Economie Maritime a également exprimé sa satisfaction de voir des jeunes guinéens partir se former et revenir se lancer dans l’entreprenariat agricole.

Elle espère que dans cinq ans ces cadres du développement rural assureront valablement la relève à l’issue de leur formation.

L’appui du PPAAO est le fruit de la phase additionnelle du Programme qui permet de consolider les acquis de la première phase et bien au-delà.

L’agriculture guinéenne regorge d’importants atouts qui offrent de nombreuses possibilités d’assurer l’autosuffisance alimentaire des populations et de création d’emplois durables en faveur des jeunes.

En misant sur cette catégorie, le PPAAO va contribuer de façon déterminante à la formation et l’implication des jeunes dans le développement de l’agriculture de leur pays.

Il faut noter que le PPAAO/WAAPP est un Programme coordonné par le CORAF et initié par la CEDEAO avec l’appui financier de la Banque Mondiale pour soutenir la coopération régionale en matière de transfert de technologies et de développement de l’agriculture en Afrique de l’Ouest.

Website

Laisser un commentaire

*