Le Bénin compte sur le WAAPP pour augmenter sa production agricole

benin 1 (2)

Le Bénin dépend largement de l’agriculture pour stimuler son économie et prévoit de le faire à travers le Programme de Productivité Agricole en Afrique de l’Ouest (PPAAO).

En 2017, ce pays d’Afrique de l’Ouest a obtenu un prêt supplémentaire de 13 millions de dollars auprès de la Banque mondiale dans le cadre du PPAAO mis en œuvre par le CORAF, pour développer davantage son secteur agricole.

Les acteurs du programme se sont récemment réunis à Cotonou pour lancer la nouvelle phase qui s’étend sur trois ans.

Le nouveau programme vise à développer davantage un marché régional pour les semences de qualité et le transfert de technologies. On espère également que, grâce au programme, le Centre national de spécialisation sur le maïs deviendra un centre régional de spécialisation.

Ce faisant, le programme contribuera à renforcer la résilience des communautés à travers le Bénin et à s’attaquer aux problèmes critiques de sécurité alimentaire et de subsistance auxquels le pays est confronté.

Seize technologies ont été générées dans le cadre de la phase antérieure du PPAAO au Bénin et ont contribué à une augmentation d’au moins 15% de la productivité.

Selon le ministre de l’Agriculture du pays, Gaston Dossouhoui, le WAAPP continuera à faciliter l’accès des agriculteurs et des marchés aux technologies, à améliorer les intrants agricoles et les infrastructures.

Le plan national pour les investissements agricoles et la sécurité alimentaire et nutritionnelle du Bénin cherche non seulement à augmenter la production mais aussi à ajouter de la valeur à ses produits primaires, à améliorer le marché et à renforcer la résilience du système agricole.

Le WAAPP a joué un rôle déterminant dans la réalisation de valeur ajoutée auprès des cultures clés telles que le maïs, l’ananas, la noix de cajou et le poisson

Website

Laisser un commentaire

*