L’Afrique de l’Ouest et la Chine cultivent des liens pour les semences hybrides

banana

Le Programme de productivité agricole de l’Afrique de l’Ouest (PPAAO), financé par la Banque mondiale, a fait des progrès considérables depuis sa création en 2008.

Néanmoins la mesure, dans laquelle ses technologies d’amélioration du système alimentaire et ses variétés de cultures ont été étendues en Afrique de l’Ouest et en Afrique centrale, ne reflète pas encore l’ambition de transformation de l’agriculture des deux régions.

Une visite de travail récente dans certaines provinces et entreprises chinoises a permis à la délégation du PPAAO de se familiariser avec des technologies relativement avancées. Dont certaines répondent aux besoins des producteurs en Afrique de l’Ouest.

Composée de coordonnateurs régionaux et nationaux du PPAAO, d’acteurs du secteur privé, de la société civile et de groupes d’agriculteurs, la délégation a exploré les opportunités de partenariat avec les opérateurs du secteur privé chinois.


Dans l’ensemble, l’objectif du voyage était de conclure des accords formels pour la production et la commercialisation de semences hybrides et la mécanisation de l’agriculture.

Au total, la délégation du PPAAO a rencontré huit entreprises impliquées dans la production d’équipements agricoles, d’engrais, de semences hybrides et de produits phytosanitaires. Toutes ces compagnies ont exprimé le souhait d’établir, dès que possible, un partenariat formel avec les pays impliqués dans la mise en œuvre du PPAAO.

Dans la province du Hebei, la délégation du PPAAO a rencontré des officiels de l’Académie de l’agriculture et de la foresterie. Ils ont exprimé leur volonté de faciliter la mise en œuvre de partenariats entre les institutions et entreprises chinoises et celles des pays du PPAAO.

La fabrication de machinerie agricole Nonghaha (Nonghaha Agricultural Machinery Manufacturing), une entreprise privée, a indiqué qu’elle était disposée à mettre en place un centre de démonstration pour ses machines agricoles en Afrique de l’Ouest.

Il en résulte de cette visite que la plus grande organisation de recherche sous régionale d’Afrique, le Conseil Ouest et Centre africain pour la recherche et le développement agricoles (CORAF), coordonnera les efforts visant à établir le partenariat officiel. Le CORAF a été mandaté par les communautés économiques régionales, y compris les principaux acteurs de la chaîne alimentaire en Afrique de l’Ouest et du Centre, pour coordonner les efforts de recherche et aider à diffuser à grande échelle des solutions susceptibles de transformer le secteur agricole de la région.

Website

Laisser un commentaire

*