Renforcement de la recherche agricole en Afrique francophone de l’Ouest et du Centre

edited-two

Comment l’Afrique occidentale et centrale francophone lutte-t-elle contre la faim, assure-t-elle la sécurité alimentaire et la prospérité pour tous à travers une recherche de haute qualité?  Trois institutions de premier plan dans ce domaine ont récemment engagé des moyens pour relever ces défis grâce à la recherche agricole.

Lors d’un événement international visant à stimuler l’investissement et la croissance dans le secteur agricole africain, tenu récemment à Abidjan, les représentants de trois institutions de recherche ont reconnu la criticité de la recherche dans l’atteinte de la sécurité alimentaire et la transformation agricole.

Il s’agit notamment du Conseil Ouest et Centre Africain pour la recherche et le développement agricoles (CORAF), basé à Dakar, le Centre de Recherches pour le Développement International (CRDI) et le Centre de coopération Internationale en Recherche Agricole pour le Développement(CIRAD).

Les économies africaines dépendent fortement de l’agriculture. En Afrique de l’Ouest et du Centre, l’agriculture est la principale source de revenus et de nourriture pour une population totale d’environ 400 millions de personnes. Le secteur agricole représente également environ 60% des emplois sur le continent.

Les décideurs et les scientifiques avouent qu’une augmentation considérable de la production alimentaire est nécessaire au cours de la prochaine décennie pour alimenter la population croissante. La recherche et le développement agricoles sont essentiels à l’augmentation prévue du secteur.

En collaboration avec l’Université Nangui Abrogoua et le Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique de la Côte d’Ivoire, les trois institutions ont reconnu l’importance de travailler en partenariat pour répondre aux besoins alimentaires des pays francophones des deux régions.

« Les pertes post-récolte augmentent pour la plupart des agriculteurs de l’Ouest et du Centre en raison de l’absence de technologies adéquates pour transformer les produits. C’est pourquoi la recherche agricole est si cruciale pour la transformation de l’agriculture. En 30 années d’existence, cela a été la valeur du CORAF et de ses partenaires », a déclaré Dr. Abdou Tenkouano, Directeur Exécutif du CORAF.

«Dans le cadre du programme de productivité agricole en Afrique de l’Ouest, parrainé par la Banque Mondiale, le CORAF a diffusé environ 160 technologies au cours des 08 dernières années et soutient, aujourd’hui, les agriculteurs, femmes et jeunes inclus, pour accroitre les revenus et profiter de meilleures conditions de vie».

Le Ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique de la Côte d’Ivoire a été à l’avant-garde dans l’investissement dans la recherche et le développement agricoles en Afrique de l’Ouest

Madame Ly Ramata Bakayoko, Ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique de la Côte d’Ivoire, a souligné l’importance de la recherche et de l’innovation agricole dans les politiques de développement visant à réduire la pauvreté et à assurer la sécurité alimentaire.

Au niveau régional, la recherche agricole est également considérée comme la clé de la transformation agricole. Cela explique pourquoi le CORAF a été mandaté comme bras technique de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA), de la Communauté Économique des États de l’Afrique Centrale (CEEAC) et la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (CEMAC).

Le Forum africain de la révolution verte a réuni les grands penseurs des gouvernements, des organisations de développement, du secteur privé, des organisations de la société civile, des universités, des institutions de recherche et des groupes agricoles pour réfléchir aux moyens d’assurer la sécurité alimentaire des Africains tout en stimulant la croissance économique.

Plusieurs hauts fonctionnaires du CORAF ont accompagné le Directeur Exécutif à ce forum.

Website

Laisser un commentaire

*