PPAAO Burkina Faso: le CORAF/WECARD parraine le symposium sur la science et la technologie

symposium-ok-ok

Le Conseil ouest et centre africain pour la recherche et le développement agricoles (CORAF/WECARD) a parrainé le Symposium international sur la science et la technologie organisé par le Centre national de la recherche scientifique et technologique (CNRST) du Burkina Faso du 24 au 28 octobre 2016. Le e thème central de ce forum qui est la «Valorisation des résultats de recherche sur les filières : bétail-viande, maïs, mangue, mil, niébé, oignon, riz, sorgho, tomate, volaille locale » s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du Programme de Productivité Agricole en Afrique de l’Ouest (PPAAO/WAAPP).

L’objectif général du symposium était de présenter les différents résultats et les technologies générées ou introduites par le PPAAO/WAAPP au Burkina Faso à la communauté scientifique internationale. Selon Dr Roger Nebié, Délégué général du CNRST, « Il s’agit de créer un cadre d’échanges et de partage des résultats acquis sur les  filières du PPAAO/BF et de susciter l’analyse critique des résultats acquis par les scientifiques en vue de favoriser le transfert des technologies des structures de recherche vers les acteurs de la production, de la transformation, de la commercialisation des produits agricoles et les décideurs politiques afin de renforcer leur adoption ».

Parrain de ce symposium, Dr Abdou Tenkouano, Directeur exécutif du CORAF/WECARD, a remercié la communauté scientifique burkinabé pour le choix porté sur sa personne et sa structure avant de saluer les avancées du Centre National de Spécialisation fruits et Légumes du Burkina Faso appuyé par le PPAAO, qu’il a qualifié de « cas de succès aussi bien dans l’atteinte des objectifs de développement que dans les échanges de technologies ».

En termes d’échanges de technologies avec les autres pays,  le CNS-Fruits et Légumes a pu introduire en Côte d’Ivoire et au Nigéria, la technologie de la mangue séchée qui a permis d’installer de véritables entrepreneurs agricoles au niveau national. Il en est de même pour la technologie de la tomate d’hivernage introduite au Mali et en Gambie.  De même, le Burkina Fao a reçu des races animales du Niger et des variétés de Banane plantain de la Côte d’Ivoire. Le CORAF/WECARD a également fait cas de la solidarité du Burkina en se joignant aux autres pays  pour mobiliser des semences en faveur affectés par l’épidémie d’Ebola.

Les Centres Nationaux de spécialisation constituant de puissants outils d’intégration sous-régionale en Afrique de l’Ouest, le CORAF/WECARD a par ailleurs présenté lors de ce symposium des modèles d’intégration et de coopération régionale agricole ouvert à tous les acteurs des chaines de valeurs des spéculations prioritaires pronant la mobilité des acteurs des spécialistes du développement agricole, des technologies  et le partage des acquis intra et inter pays.

Une concrétisation de la solidarité sous-régionale et de l’intégration des peuples à travers la mutualisation des ressources humaines et financières, ainsi que des infrastructures qui reviendraient trop couteuses pour les pays pris individuellement.

Website

Laisser un commentaire

*