Sécurité Alimentaire : des experts africains à Abidjan pour réfléchir sur la situation

ahcabidjan

Ouvert depuis lundi dernier par M. Bredoumy Soumaïla Kouassi, directeur général des productions et de la sécurité alimentaire représentant le ministre de l’agriculture et du développement rural, l’atelier régional d’harmonisation des méthodologies de conduite des études du projet AHC-STAFF en Afrique de l’Ouest et du Centre a pris fin le mardi 26 janvier 2016 à Abidjan-Plateau.

Cet atelier qui a réuni des coordinateurs nationaux en charge du projet AHC-STAFF dans les 6 pays concernés par la première phase de mise en oeuvre du projet en Afrique Occidental et Central, des consultants nationaux des 06 premiers pays pilotes du projet, une équipe du CORAF/WECARD et des représentants du coordinateur continental du projet AHC-STAFF avait pour objectif d’harmoniser les méthodologies des études de terrain et les canevas de rédaction des rapports à rendre par les consultants nationaux dans le cadre de la mise en oeuvre du projet AHC-STAFF en Afrique Occidental et Central.

Selon lui, le problème qui se pose est celui des ressources humaines << en Côte d’Ivoire il y a un déficit de ressources humaines dans certains secteurs>> a-t-il confié. Pour remédier à cette problématique, le représentant du ministre entend impliquer les ministères qui interviennent dans la formation des ressources humaines et ceux qui interviennent directement dans le Programme National d’Investissements Agricole.

Cet atelier qui s’est déroulé sous forme de sessions plénières et de groupes de travail a donné plusieurs résultats parmi lesquels l’on pourrait relever le partage de méthodologies et outils d’études développés par des consultants du FARA relativement aux études à mener dans chaque pays. L’harmonisation des approches, méthodes et outils d’enquêtes. Mais surtout le partage des canevas de rapport des études et de rédaction des stratégies nationales.
Rappelons que le projet AHC-STAFF est mise en oeuvre au plan continental par le FARA. Au niveau de l’Afrique occidentale et Centrale, le CORAF/WECARD supervise la mise en oeuvre au niveau des pays et capitalisera les résultats obtenus pour élaborer un plan régional de renforcement des capacités pour la mise en oeuvre du Programme Détaillé de Développement de l’Agriculture Africain (PDDAA) et un document de stratégie nationale de renforcement de capacités pour la mise en oeuvre du PDDAA au niveau de chaque pays.