Lancement du RESCAR-AOC

rescar

RESCAR-AOC

COMMUNIQUE DE PRESSE

Le RESCAR-AOC doté d’outils de gestion

Le CORAF/WECARD, en collaboration avec ses partenaires de l’AFAAS, du GFRAS et de l’ANADER ont organisé du18 au 20 février 2015, l’atelier Atelier de formalisation du Réseau des Services de Conseil Agricole et Rural d’Afrique de l’Ouest et du Centre (RESCAR-AOC).

A l’issue de trois jours de travaux, les participants ont pu doter le Réseau des Services de Conseil Agricole et Rural d’Afrique de l’Ouest et du Centre d’outils institutionnels et opérationnels pour accompagner les acteurs ruraux dans la transformation du secteur agricole et rural en AOC.

Ils ont échangé sur les conclusions de l’étude diagnostic des SCR en AOC de manière à préciser la plus-value et les axes d’intervention du RESCAR-AOC pour mieux accompagner les acteurs ruraux dans la transformation du secteur agricole et rural en AOC; Ils ont validé le dispositif opérationnel et le plan d’action de RESCAR-AOC pour lui permettre de déployer ses axes d’interventions de façon efficiente et cohérente ; Ils ont identifié les opportunités et modalités de subsidiarité et de synergie avec les acteurs institutionnels de développement ruralcontribuant à la transformation du secteur agricole et rural en AOC.

La rencontre a réuni une soixantaine de participants de différents profils issus essentiellement des 23 pays que couvre le CORAF/WECARD et les RESCAR-AOC, des représentants des fora et plateformes existants comme AFAAS, GFRAS, le réseau des organisations paysannes et de producteurs de l’Afrique de l’Ouest (ROPPA), la plateforme Régionale des Organisations Paysannes d’Afrique Centrale (PROPAC), la plateforme sousrégionale des ONGs du développement rural, le Réseau des acteurs du secteur privé; les organisations sous-régionales/Régionales : les communautés économiques régionales (CER) dont la CEDEAO et la CEEAC, les Unions économiques et monétaires (CEMAC, UEMOA) ; Forum pour la recherche agricole en Afrique (FARA) ; Alliance pour une révolution verte en Afrique (AGRA) et les représentants des Partenaires au développement.

Il est nécessaire de rappeler que la transformation du secteur agricole et rural en Afrique de l’Ouest et du Centre (AOC) est une nécessité pour relever les défis alimentaires, économiques et environnementaux qui se posent dans cette sous-région. Il est important de diversifier, d’améliorer la qualité et d’intensifier durablement la production agricole pour satisfaire une demande croissante de produits alimentaires. L’éradication de la pauvreté exige la facilitation du développement inclusif des chaînes de valeur stratégiques, le renforcement de l’entreprenariat rural, une insertion marchande accrue des producteurs et l’amélioration de la compétitivité et la rentabilité des activités rurales. Plus que par le passé, il est urgent d’assurer une gestion durable des ressources naturelles à travers le développement et l’application des pratiques agricoles adéquates qui peuvent répondre aux problèmes de la dégradation des terres et du changement climatique.

Les différents acteurs du développement rural aussi bien à l’échelle nationale que sousrégionale sont conscients de l’urgence et de l’importance de développer des réponses adéquates pour relever ces défis. Les politiques agricoles sous-régionales élaborées par les communautés et l’union économiques et monétaires dont la CEDEAO, la CEEAC, la CEMAC et de l’UEMOA sont sous-tendues par ces préoccupations. Le deuxième plan opérationnel (2014-2018) du Conseil Ouest et Centre Africain pour la Recherche et le Développement Agricoles (CORAF / WECARD) est axé sur une transformation du secteur agricole. Il est articulé autour de trois thèmes principaux: (i) l’Alimentation, la Santé et la Sécurité nutritionnelle, (ii) Marchés et Commerce et, (iii) l’Agriculture durable. Ces thèmes ont été conçus pour induire l’adoption accrue des technologies et des innovations, l’amélioration durable de la production et le renforcement de l’insertion marchande des agriculteurs.

Les services de conseil agricole et rural (SCR) regroupent « l’ensemble des activités qui concourent à fournir l’information et les services nécessaires et demandés par les producteurs et d’autres acteurs du monde rural, pour les aider à développer leurs propres compétences et pratiques techniques, organisationnelles et de gestion en vue d’améliorer leurs moyens de subsistance et leur bienêtre » (GFRAS, 20101 ). Les SCR sont appelés à jouer un rôle de catalyseur de la transformation du secteur agricole et rural en AOC. Au cours des dernières décennies les SCR en AOC ont souffert d’un déficit de ressources matérielles et humaines tant au plan quantitatif que qualitatif. De même, des difficultés ont été constatées dans le renouvellement du profil des conseillers et l’adaptation des méthodes et outils de conseil aux évolutions du contexte (évolution du profil des producteurs, évolution et diversification des demandes, changement de l’environnement de la production). Mais depuis quelques années, les SCR bénéficient d’un regain d’intérêt sous-tendu par l’atteinte des résultats suivants :

(i) l’accès des producteurs à l’information, aux connaissances et aux technologies est facilité et amélioré ;

(ii) les interactions entre les acteurs des chaines de valeur sont facilitées et ;

(iii) les compétences techniques, organisationnelles et managériales des acteurs sont développées.

L’effectivité de tels résultats serait une contribution déterminante à la transformation de l’agriculture en AOC.

Plusieurs pays d’AOC ont engagé des efforts pour redynamiser les SCR et les rendre plus performants à travers la révision du système national de conseil agricole, l’accroissement des investissements dans ce secteuretle renforcement de la concertation entre les acteurs des SCR entre autres. La nécessité de consolider ces efforts à travers une dynamique sousrégionale est apparue suite au constat partagé de la similitude des problématiques de développement agricole et rural dans les pays d’AOC et de l’intérêt de développer davantage les synergies. Par ailleurs, les acteurs sont unanimes sur la plus-value potentielle de l’intensification du partage d’expériences et la fédération des efforts pour un plaidoyer proSCR plus efficace dans un contexte d’intégration accrue des politiques agricoles et de l’économie sous-régionales.

C’est dans ce contexte qu’un Réseau des Services de Conseil Agricole et Rural d’Afrique de l’Ouest et du Centre (RESCAR-AOC) émerge depuis 2010 dans la lignée des dynamiques organisationnelles observées en divers endroits du monde. Des échanges entre les acteurs du développement rural de l’AOC et un atelier interinstitutionnel organisé à Ouagadougou en 2012 ont confirmé la pertinence, la plus-value et le rôle potentiel d’une telle structure. Le RESCAR-AOC entend se positionner aux côtés d’autres institutions comme un acteur œuvrant à une mobilisation plus effective du potentiel des SCR pour accompagner la 1 GFRAS, 2010. Cinq domaines clés pour mobiliser le potentiel des services de conseil rural. GFRAS, Lindau, Suisse, 8p 3 transformation du secteur rural et agricole en AOC. Son intervention se veut centréesur la demande nationale et sous régionale, tout en adhérant au principe de subsidiarité et en tenant compte des cadres stratégiques de développement agricole et rural existants en Afrique en général et en AOC en particulier. Il se met progressivement en place avec l’appui du Conseil Ouest et Centre Africain pour la recherche et le développement agricoles (CORAF/WECARD), qui a reçu mandat du FARA pour la mise en œuvre du pilier IV du PDDAA2 dans la sous-région AOC et conformément aux principes du FAAP3 . Ce déploiement se fait sous la tutelle de plusieurs partenaires dont le Forum Africain des services de conseil agricole (AFAAS) et le Forum mondial pour le conseil rural (GFRAS) entre autres. 2 Programme Détaillé pour le Développement de l’Agriculture en Afrique 3 Cadre pour l’amélioration de la productivité de l’agriculture en Afrique

>>> Télécharger le communique de presse Atelier RESCAR AOC (.pdf)