Coopération régionale, continentale et internationale


Pour une mise en œuvre réussie du plan opérationnel, le plaidoyer du SE,  auprès des partenaires au développement, des partenaires techniques et scientifiques, a  été intense et a contribué à mobiliser davantage de ressources. Plusieurs types de partenaires ont été ciblés dans le cadre de la coopération.  

Au niveau de la coopération régionale, continentale et internationale

FARA : le CORAF/WECARD a appuyé le FARA dans l’affinement du cadre de résultats de son PO permettant ainsi son alignement sur celui du CORAF/WECARD;   dans l’adoption de la Stratégie du Pilier IV du PDDAA développée par le FARA, lors de la réunion des partenaires au développement et des organisations en charge de la mise en œuvre dudit Pilier, à Zurich en Suisse. Il y a eu également la révision et la validation des termes de références du Comité de pilotage du projet UniBRAIN (Universities, Business and Research in Agricultural Innovation) et la participation du CORAF/WECARD au dialogue des Ministres africains en charge de l’agriculture, des Sciences et Technologies organisée par le FARA.  
CEDEAO : Avec la CEDEAO, le CORAF/WECARD a réussi à inscrire ses priorités dans le Plan d’actions de l’élevage de la CEDEAO validé par la réunion ministérielle de mars 2011 à Bamako. Le CORAF/WECARD a contribué à la revue de la mise en œuvre de l’ECOWAP/PDDAA lors des réunions technique et ministérielle de la CEDEAO tenues à Accra au Ghana.
Dans le cadre du PPAAO/WAAPP dont le CORAF/WECARD assure la coordination régionale, des résultats significatifs ont été générés.
PPAAO/WAAPP :

  • Le SE du CORAF/WECARD a poursuivi ses efforts en vue d’étendre et de garantir l'efficacité du programme PPAAO dans les pays membres de la CEDEAO. Dans cette optique, le SE du CORAF/WECARD a soutenu le Bénin, la Gambie, la Guinée, le Libéria, le Niger, la Sierra Leone et le Togo dans la finalisation des accords de financement et la gestion du programme PPAAO avec la Banque mondiale.
  • Dans le cadre du rôle de coordination du SE du CORAF/WECARD, les acteurs et partenaires  du PPAAO 1A, 1B et 1C ont, au cours d'une réunion de concertation tenue à Dakar en juillet 2011, discuté des modalités pour (i) le renforcement des mécanismes de la mobilité des chercheurs ; (ii) le  fonctionnement des Centres nationaux de spécialisation (CNS) ; (iii) le lancement du mécanisme régional de fonds compétitif de recherche agricole et (iv) le transfert de technologie au sein des pays du PPAAO. Suite à cette concertation des parties prenantes, un appel à propositions a été lancé sur les thématiques suivantes: (i) Recherche et développement (R & D-GRN) pour la gestion des ressources naturelles: gestion intégrée des terres et de l'eau pour l'adaptation au changement et la variabilité climatique (4,8 millions USD) ; (ii) recherche et développement sur la productivité agricole en Afrique de l'Ouest (5 millions USD) 

Préparation du PPAAO 2A

  • La préparation de la deuxième phase du PPAAO 1A a été marquée par une revue des réalisations et des leçons apprises dans ce programme par les pays et le SE du CORAF/WECARD, depuis sa création en 2008. Le CORAF/WECARD et les pays ont atteint des résultats significatifs dans le PPAAO 1A qui a fourni la base pour la coopération régionale dans la génération et la diffusion des technologies agricoles. A partir des réalisations et des leçons apprises dans le PPAAO 1A, une deuxième phase – le PPAAO 2A a été conçue avec une attention particulière sur la composante de diffusion des technologies. Les documents d'évaluation PPAAO 2A ont été élaborés au niveau du CORAF/WECARD et les pays et soumis à la Banque pour financement.

Signature de l'accord de rétrocession avec les pays du PPAAO 1B
Les accords de rétrocession ont été signés avec le Burkina Faso et la Côte d'Ivoire pour le PPAAO 1 b respectivement en juin et juillet 2011. Une visite conjointe  CORAF / WECARD et Banque mondiale a été conduite par le Directeur exécutif du CORAF/WECARD et par le Coordonnateur principal du PPAAO (TTL) au niveau de la Banque Mondiale en octobre 2011 au Nigeria afin d'accélérer la signature de cet accord entre le Gouvernement du Nigéria et le CORAF/WECARD. Le Burkina Faso et la Côte d'Ivoire ont rempli les conditions d’effectivité (entrée en vigueur, respectivement en juillet et septembre 2011).

Signature de l’accord de rétrocession avec les pays du PPAAO 1C
Dans le cadre de l’application des conditions d’effectivité du PPAAO 1c, des accords de rétrocession ont été signés avec tous les pays : Bénin, la Gambie, Guinée, Libéria, Sierra Leone, Niger et Togo. La Gambie et le Niger ont rempli les conditions d’effectivité.

CEEAC
Grâce au plaidoyer fait  par le Secrétariat exécutif, une demande de financement présentée par la République du Congo à la Banque mondiale, en août 2011, pour le financement du Programme  de Productivité agricole en Afrique Centrale (PPAAC) a permis également aux Républiques du Tchad et du Cameroun de s’y joindre, constituant ainsi le nombre minimum de pays requis pour l’éligibilité au programme. La visite de travail du Ministre de la Recherche Scientifique de la République du Congo au Secrétariat Exécutif du CORAF/WECARD en Septembre 2011, suivie par celle du Directeur exécutif du CORAF/WECARD au siège de la CEEAC à Libreville en novembre 2011, a abouti aux efforts combinés et des actions pour que ce programme devienne une réalité et d'identifier une stratégie pour sa préparation au début de 2012.

AFAAS
Avec ce partenaire, le CORAF/WECARD a pris l’engagement d’appuyer la plateforme continentale d’appui conseil pour la mise en œuvre d’activités pour un meilleur transfert des technologies en Afrique de l’Ouest et du Centre.  On peut noter également l’amendement et l’adoption du plan stratégique de l’AFAAS suivis de l’initiation d’une plateforme regroupant les pays francophones de l’AOC pour promouvoir les services de conseil agricole lors de l’AG de AFAAS tenue en avril 2011 à Accra au Ghana.

USAID
Depuis 2011, l’USAID met en œuvre une nouvelle initiative, Feed the Future en remplacement de l’initiative globale de réponse à la sécurité alimentaire (GFSR). Dans le cadre de la GFSR, un accord de partenariat de cinq ans (2009-2014) est mis en œuvre entre le CORAF/WECARD et l’USAID/WEST AFRICA et porte sur 6 projets qui s’achèvent en 2012. Du 12 au 14 décembre 2011 à Accra, une rencontre a réuni une délégation du Secrétariat Exécutif du CORAF/WECARD et les responsables de l’USAID Afrique de l’Ouest dans le cadre du partenariat entre les deux structures. Le Secrétariat Exécutif du CORAF/WECARD, à partir des leçons apprises des activités en cours, a élaboré un plan d’actions sur la période 2011-2016, selon la vision de la nouvelle initiative.
Ce plan d’actions a été partagé avec les partenaires de l’USAID. Les deux parties se sont accordées sur les nouvelles activités à mener en Afrique de l’Ouest dont celles liées à l’élevage et à la laiterie.

AusAID/CSIRO
Le partenariat avec AUSAID est rentré dans sa phase pratique en 2011 avec la signature en janvier 2011, de la deuxième phase de l’accord de partenariat entre le CORAF/WECARD et AusAID/CSIRO portant sur : (i) l’appui institutionnel au CORAF/WECARD et (ii) la mise en œuvre de projets compétitifs et commissionnés sur les thèmes intensification des systèmes de production mixtes culture-élevage, les systèmes semenciers et la santé animale en AOC qui ont tous lancés avec l’implication de tous les acteurs et partenaires et surtout celle des décideurs politiques de la sous région. 
Le CORAF/WECARD a fait une visite de travail en Australie en mars 2011en vue de s’inspirer d’expériences de recherche sur les systèmes de production mixtes culture élevage et d’échanger sur les perspectives de l’AusAID en matière d’appui à l’agriculture africaine à travers l’Initiative Australienne pour la sécurité alimentaire en Afrique.

Banque Mondiale



Avec la Banque Mondiale, la coopération a permis de conduire des missions de supervision des programmes du PPAAO 1A et 1B : les principales recommandations formulées à l’issue de l’atelier de restitution organisé en mars 2011 à Dakar ont porté sur : (i) la nécessité d’une meilleure mis en œuvre du programme de mobilité des chercheurs, (ii) la préparation de la mise en œuvre de la composante fonds compétitif régional du programme, (iii) une meilleure valorisation des études réalisées sur les Fonds compétitifs nationaux, les Centres nationaux de spécialisation et leur évolution en Centre d’Excellence, (iv) la nécessité d’une plus grande implication de la CEDEAO dans la mise en œuvre du PPAAO.
Le MDTF du CORAF/WECARD, signé le 22 juillet 2011 entre la Banque mondiale et le CORAF/WECARD est devenu effectif le 30 septembre 2011. Une formation sur les procédures de la Banque Mondiale et le système de gestion du fonds a été organisée à l’intention du personnel du Secrétariat Exécutif. Le lancement officiel du MDTF du CORAF/WECARD a réuni des représentants des principaux bailleurs et la Banque Mondiale lors d'une cérémonie organisée le 14 octobre 2011 au Secrétariat exécutif du CORAF/WECARD à Dakar, au Sénégal. Il a permis de présenter aux parties prenantes ainsi qu’aux partenaires du CORAF/WECARD, le nouveau mécanisme de financement du plan opérationnel. A ce jour, les bailleurs de fonds intervenant dans le MDTF sont : l'UE (11.475.000 euros) et l'ACDI (10 millions de dollars canadiens) qui appuient le CORAF/WECARD pour une période de cinq ans.  

GCRAI
Le Secrétariat exécutif a soumis en avril 2011, une offre du CORAF/WECARD suite à l’appel à la manifestation d’intérêt lancé par AWARD (African Women in Agricultural Research and Development), une initiative du GCRAI pour le renforcement des capacités professionnelles (recherche et leadership) des femmes dans le secteur agricole en vue du choix d’une institution devant abriter sa représentation en Afrique francophone.
Le CORAF/WECARD a régulièrement participé aux initiatives du GCRAI et impliqué de nombreux centres du GCRAI dans la mise en œuvre de ses projets.