“Collecter des données de qualité et exploitables est essentiel pour évaluer l’impact d’un projet”

À l’initiative du CORAF et dans le cadre du programme de Partenariat pour la recherche, l’éducation et le développement agricoles en Afrique de l’Ouest (PAIRED), une vingtaine de spécialistes du suivi-évaluation se réunissent à Abuja au Nigéria du 9 au 11 mai 2022, pour une formation sur les outils de collecte de données, pour évaluer l’impact du programme sur le terrain.

Sur financement de la Mission régionale d’Afrique de l’Ouest de l’Agence des États-Unis pour le développement international (USAID), le CORAF met en œuvre le PAIRED depuis 2017, dans six pays d’Afrique de l’Ouest — Bénin, Ghana, Mali, Niger, Nigéria et Sénégal.

Les participants qui viennent pour la plupart des pays de mise en œuvre du PAIRED,  acquerront la maitrise des outils de collecte et de traitement de données, surtout les outils numériques.

L’atelier de formation se tient en prélude d’une enquête à réaliser pour collecter les données sur l’adoption des technologies et l’impact du PAIRED.

« Collecter des données de qualité etexploitables est essentiel pour évaluer l’impact d’un projet car les données fiables et pertinentes renseignent sur les réalisations et éclairent les partenaires financiers et les autres parties prenantes. C’est en cela que la maitrise du processus de collecte et de traitement de ces données est importante », déclare Dr Hippolyte AFFOGNON, Coordonnateur du PAIRED au CORAF. 

Le PAIRED est un programme quinquennal qui, en plus de renforcer la capacité institutionnelle du CORAF, vise à faciliter la mise à l’échelle et l’adoption des technologies et à accroître la production et la disponibilité de semences agricoles de qualité pour les agriculteurs en Afrique de l’Ouest.

L’enquête permettra d’évaluer l’impact du projet en générant au niveau de tous les pays de mise en œuvre, des données connaissances et informations sur la diffusion des technologies dans le temps et dans l’espace ainsi que leur adoption par les petits exploitants agricoles.

« Pour que l’enquête puisse fournir des informations et des données utiles, il est nécessaire d’avoir des méthodologies de collecte et de traitement harmonisées, qui éviteraient les discordances », souligne Mr. Zinsou Ellénite KPAVODE, Spécialiste de Suivi et Evaluation au CORAF. 

C’est en cela que l’atelier de formation sera également l’occasion pour les participants de passer en revue, tester et finaliser les outils qui ont été développés pour assurer la collecte des données, et qui seront utilisés dans tous les pays.

Il est attendu que les partenaires nationaux qui suivent la présente formation, forment à leur tour les enquêteurs dans leurs pays respectifs.

Ils joueront ce rôle de relais avant le démarrage de la phase de collecte de données sur le terrain.