Le CORAF et AKADIMEYA vont combiner les données et la science des cultures pour une plus grande productivité alimentaire

La productivité alimentaire reste remarquablement faible pour nourrir la population africaine croissante. La vaste dichotomie entre la demande et l’offre de nourriture n’est pas un bon signe pour un continent qui cherche à nourrir sa population croissante et à réaliser le plan politique des dirigeants africains et mondiaux sur la faim zéro et la lutte contre la pauvreté. 

En tant qu’institutions ayant pour principale responsabilité de concevoir des innovations et des technologies pour stimuler la production, le CORAF et AKADEMIYA2063 s’associent pour exploiter les données et la science des cultures pour améliorer la productivité, ouvrir les marchés et contribuer à améliorer la sécurité alimentaire et nutritionnelle en Afrique.

Lors d’un récent apprentissage en ligne organisé par les deux institutions, les panélistes ont reconnu l’importance de travailler ensemble en mettant ensemble les données et la science des cultures pour améliorer la situation.

L’événement a réuni le principal groupe d’agriculteurs d’Afrique de l’Ouest — le Réseau des organisations paysannes et des producteurs agricoles d’Afrique de l’Ouest (ROPPA), les principales communautés économiques régionales, les donateurs et d’autres partenaires scientifiques. L’organisation d’agriculteurs a souligné la nécessité d’adapter la science et les données aux agriculteurs familiaux qui constituent la majorité dans la région.

« Les agriculteurs du Togo, par exemple, utilisent des téléphones portables pour accéder au crédit. Au Ghana, ils l’utilisent pour partager des informations climatiques et ils utilisent des drones pour améliorer la productivité agricole au Burkina Faso. Les technologies et les innovations sont essentielles pour notre planification et nécessitent des investissements plus importants pour libérer le potentiel des jeunes et des agriculteurs familiaux », M. Ousseini Ouédraogo, Secrétaire Exécutif du ROPPA. 

L’activité principale du CORAF est de coordonner les systèmes agricoles nationaux de 23 pays d’Afrique de l’Ouest et du Centre pour concevoir et diffuser des technologies éprouvées pour aider les agriculteurs à améliorer leurs récoltes et à s’engager dans des activités agroalimentaires.

Le CORAF a développé de nombreux outils en ligne pour permettre la diffusion des technologies. Cela comprend le Marché des innovations et des technologies agricoles (MITA), qui héberge plus de 250 technologies conçues au cours de l’un des plus grands projets de recherche et développement de la dernière décennie – le Programme de productivité agricole en Afrique de l’Ouest. Parmi la suite d’outils informatiques du CORAF figurent FeSeRWAM, l’Outil de prévision des semences, Agripreneur TV et une plate-forme de suivi et évaluation en ligne.

« Ces plateformes s’alimentent de données. Par conséquent, la collecte et le stockage de données pertinentes sur ces plateformes sont très utiles pour la prise de décision », a fait valoir Dr Niéyidouba Lamien, Directeur par intérim de la Recherche et de l’Innovation au CORAF.

Il n’y a pas si longtemps, AKADEMIYA2063 s’est imposé comme l’un des tout derniers acteurs à faire progresser les données pertinentes pour améliorer les systèmes alimentaires africains. 

« Les technologies émergentes offrent une énorme opportunité de résoudre de manière significative le défi des données auquel sont confrontés les pays et les agriculteurs africains », a déclaré Dr Racine Ly, Directeur de la Gestion des Données, des Produits Numériques et de la Technologie à AKADEMIYA2063.

Le haut responsable d’AKADEMIYA2063 a souligné comment les données de télédétection pourraient aider à réduire l’écart de données car elles peuvent donner accès à des données massives, spécifiques et détaillées avec une seule acquisition d’image, tandis que les techniques d’apprentissage automatique permettent de mieux comprendre comment les changements sur le terrain se rapportent les uns aux autres et comment ils évoluent.

Dr Ly a partagé le travail d’AKADEMIYA2063 dans la collecte de données sur l’indice de végétation, la température de surface du sol, les précipitations et l’évapotranspiration à partir d’une combinaison spécifique de couches de télédétection et leur application aux techniques d’apprentissage automatique pour prédire les niveaux de production agricole en Afrique de l’Ouest et du Centre.

AKADEMIYA a récemment lancé un nouvel outil intitulé Africa Agriculture Watch (AAgWa). Il s’agit principalement d’une plate-forme Web interactive qui combine des données de télédétection et l’apprentissage automatique pour guider la prise de décision dans les systèmes de production agricole africains. 

S’engager à travailler ensemble avec les « nouvelles innovations »

Exploiter ce vaste potentiel pour travailler en faveur des agriculteurs pourrait être un défi de taille. Mais en clôturant l’événement d’apprentissage en ligne, toutes les institutions présentes se sont engagées à travailler ensemble tout en tirant parti des nouvelles technologies pour transformer l’économie agricole.

« Nous ne pouvons pas gagner la compétition de demain avec les technologies d’hier », a déclaré Dr Ousmane Badiane, Président Exécutif d’AKADEMIYA2063.

L’événement a également été suivi par l’Agence des États-Unis pour le développement international et la haute direction du CORAF à travers son Directeur Exécutif, Dr Abdou Tenkouano.