Mobiliser la diplomatie pour la recherche agricole

L’Ambassadeur du Burkina Faso au Sénégal, Son Excellence Jacob Ouédraogo, entend user de son leadership pour susciter l’éveil de ses pairs diplomates africains, afin qu’ils se servent de leur position pour aider à l’avancement et au développement de la recherche et de l’innovation agricoles sur le continent.

Des discussions qu’il a tenues avec le Directeur Exécutif du CORAF, Dr Abdou Tenkouano, il ressort que le Premier Responsable de la Représentation Diplomatique du Burkina Faso à Dakar envisage la possibilité de convoquer une table ronde diplomatique, pour mobiliser les ressources nécessaires pour faciliter au CORAF, son travail de coordination de la recherche agricole en Afrique de l’Ouest et du Centre.

« J’ai proposé au CORAF de pouvoir impulser une rencontre au niveau des collègues ambassadeurs ou des missions diplomatiques pour qu’ils soient informés des activités du CORAF et pour pouvoir interpeler au besoin, les différents gouvernements par rapport aux attentes quant à la question du financement », a déclaré Son Excellence Jacob Ouédraogo.

Je suis de ceux qui croient que la diplomatie doit quitter les salons-fauteuils pour être utile.”

S.E. Jacob Ouédraogo, Ambassadeur du Burkina Faso au Sénégal

Le diplomate estime que dans la quête de souveraineté des États africains, il est temps que ces derniers ne comptent plus sur les aides extérieures pour soutenir et financer la recherche dans les pays.

Il lance un appel à mutualiser les efforts pour atteindre un seuil critique de prise en charge autonome, des États africains.

L’Ambassadeur du Burkina Faso au Sénégal, Son Excellence Jacob Ouédraogo, a sous sa juridiction, le Sénégal, le Cap-Vert, la Gambie, la Guinée-Bissau et la Mauritanie.