Environ dix millions de personnes bénéficieront d’un nouveau projet financé par la DDC

Il est attendu qu’environ dix millions de personnes en Afrique de l’Ouest du Centre, bénéficient d’un nouveau programme de mise à l’échelle de technologie, financé par la Coopération suisse. Le programme qui sera mis en œuvre par le CORAF, cible explicitement les femmes et les jeunes de cinq pays d’Afrique de l’Ouest et du Centre (Bénin, Burkina Faso, Mali, Niger et Tchad).

Un accord à cet effet a été signé le lundi 30 novembre 2020, au siège du CORAF à Dakar, Sénégal, entre l’Ambassadrice de la Suisse à Dakar, Son Excellence Dr. Marion Weichelt Krupski, et la Présidente du Conseil d’Administration du CORAF, Dr. Angela Moreno. Étaient aussi présents, des ambassadeurs de certains des pays bénéficiaires, ainsi que certains partenaires financiers et techniques du CORAF.

L’accord couvre la période 2020-2024 et constitue la première phase d’un engagement de 12 ans entre la coopération suisse et le CORAF pour un montant global de 33 millions USD (18 milliards FCFA). La première phase s’élève à 11 millions USD (6 milliards FCFA).

« Cet accord vise à soutenir une plus grande diffusion des produits de la recherche agricole en Afrique de l’Ouest », a déclaré l’ambassadrice Krupski, qui couvre également le Cap-Vert, la Gambie, la Guinée Bissau, le Mali et la Mauritanie.

« Concrètement, cette contribution vise la sécurité alimentaire, nutritionnelle et économique de plus de 10 millions de personnes (bénéficiaires directs et indirects), dont 50% de femmes et 60% de jeunes en Afrique de l’Ouest », selon la Diplomate Suisse.

La contribution suisse permettra à environ 2 millions de producteurs et transformateurs, 50 pour cent de femmes et 60 pour cent de jeunes, d’utiliser davantage d’innovations et de technologies pour augmenter le rendement du maïs, du millet, du riz, du manioc et des tomates.

  • Pour le discours complet de l’Ambassadeur Krupski, cliquez ici
  • Pour voir les images de la cérémonie, cliquez ici

Le CORAF Félicite la DDC pour le Financement de ses Priorités.

Le financement de la DDC au CORAF vise principalement à financer le Plan Stratégique 2018-2027 du CORAF.

« Ce n’est pas tous les jours que les donateurs abordent une organisation de développement sans programme prédéfini. L’accord que nous signons aujourd’hui reflète une approche de partenariat axée sur la demande pour laquelle la coopération suisse mérite des éloges particuliers », a déclaré la Présidente du Conseil d’Administration du CORAF.

« Tout au long du processus d’engagement et de conception de ce programme, la coopération suisse a toujours cherché à donner la priorité au plan stratégique du CORAF. »

Des laboratoires aux champs

Le CORAF et ses partenaires ont généré de nombreuses technologies et innovations de pointe au cours des dix dernières années. Au total, environ 400 technologies ont été générées. Beaucoup d’entre elles sont non seulement sensibles au genre et aux jeunes, mais aussi tolérants au climat. Le défi est toujours de savoir comment garantir l’adoption des technologies par les utilisateurs cibles. La mise à l’échelle de ces innovations est l’axe central de la nouvelle intervention financée par la DDC.

« La signature de ce contrat permettra de sortir les résultats de la recherche des laboratoires et des centres de recherche pour les amener sur le terrain et dans les entreprises agricoles », a déclaré la Responsable Suisse lors de la cérémonie de signature.

« Grâce à cet accord, les technologies développées seront mises à l’échelle et rendues accessibles aux petits agriculteurs, leur permettant d’être à jour et de développer de nouvelles technologies qui répondront à leurs besoins », a déclaré le Dr Abdou Tenkouano, Directeur Exécutif du CORAF.

À lire aussi :