Les technologies à l’origine du Prix pour l’alimentation en Africain 2020 du Dr André Bationo

Le 11 septembre 2020, le Forum de la révolution verte en Afrique a annoncé les lauréats du Prix africain de l’alimentation 2020. Parmi les colauréats figure un éminent pédologue burkinabé, le Dr André Bationo.

Depuis environ 35 ans, le Dr Bationo s’efforce de sortir des millions de petits exploitants agricoles de la pauvreté et de contribuer au développement de l’agriculture dans la région sahélienne de l’Afrique de l’Ouest. Pour la plupart, les résultats des recherches de ce chercheur du Burkina Faso ont eu un impact positif sur les moyens d’existence des bénéficiaires, et sans beaucoup d’efforts.

De plus, de nombreux scientifiques et institutions ont déjà réalisé le potentiel des technologies sur lesquelles le Dr Bationo a travaillées. Au total, environ 250 millions d’USD ont été investis dans la mise à l’échelle de ces technologies, avec des répercussions importantes sur la vie des petits exploitants agricoles.

En annonçant la récompense, le Prix pour l’Alimentation en Afrique a magnifié les travaux du Dr Bationo sur une technologie connue sous le nom de “micro-dose” et un système de crédit –“warantage ou tierce détention”. Cette technologie et ce système de crédit prometteurs ont changé la vie de millions de petits exploitants agricoles dans des villages du Niger, où ils ont été expérimentés pour la première fois, et au Bénin, au Burkina Faso et au Mali. Au total, 10 millions de personnes ont bénéficié de ces technologies.

Mais quelles sont ces technologies qui ont permis à ce scientifique ouest-africain accompli d’être reconnu ?

Qu’est-ce que la technologie des micro-doses ?

La technologie des micro-doses est une application stratégique de petites quantités d’engrais  au pied des  plantes pour couvrir les besoins optimaux, plutôt que d’épandre des quantités plus importantes sur tout le champ, comme le recommandait précédemment la vulgarisation. Cette technologie assure une utilisation efficace et efficiente des engrais par la plante et réduit les pertes qui se produiraient normalement par lixiviation ou par ruissellement. L réduit la quantité et donc le coût d’engrais utilisés, et maximise l’impact des engrais dans l’augmentation de la productivité des cultures surtout dans les zones sujettes à la sécheresse.

Les chercheurs et les agriculteurs qui ont testé cette technologie dans les pays du Sahel ont constaté une augmentation des rendements de 50 à 200 %, une meilleure efficacité de l’utilisation des engrais et donc une meilleure rentabilité.

Qu’est-ce que le système de Warrantage ?

Le système de “warrantage” est un mécanisme de filet de sécurité sociale visant à résoudre le problème de la liquidité financière et de l’accès au crédit des acteurs des  chaîne de valeur agricole. Le système permet aux producteurs d’accéder à des prêts en espèces contre la valeur de leurs produits agricoles stockés. Ainsi, les agriculteurs reçoivent une avance de crédit en espèces tout en mettant en garantie « warrant » leurs céréales mises en stock dans un magasin scellé en attendant d’être vendues  lorsque les prix sur le marché s’améliorent, ce qui leur permet d’obtenir un meilleur rendement de leurs investissements. Le système de warrantage est une innovation qui garantit l’accès au financement aux agriculteurs défavorisés qui n’auraient pas cette possibilité autrement.

La technologie des micro-doses et les systèmes de warrantage se sont répandus dans les des villages du Niger où le Dr Bationo a été le pionnier du développement de ces innovations à de nombreux autres villages de ce pays et des pays voisins, contribuant ainsi à stimuler la production agricole et le commerce des produits agricoles dans toute la région.