CORAF

Leading Agricultural Innovation in West and Central Africa

Home FR Agri-Inputs Le CORAF renforce les capacités des partenaires en matière d’intégration genre

Le CORAF renforce les capacités des partenaires en matière d’intégration genre

Les partenaires de mise en œuvre du Partenariat pour la Recherche Agricole, l’Éducation et le Développement (PAIRED) peuvent désormais mieux intégrer les aspects genre dans leurs interventions. Ceci fait suite à une formation en ligne de deux jours (25-26 août 2020) organisée par l’Unité Genre et protection sociale du CORAF. Les participants étaient issus des pays d’intervention du programme PAIRED. Il s’agit du Bénin, du Ghana, du Nigeria, du Niger, du Mali et du Sénégal.

L’objectif de la formation était de faciliter la prise en compte effective des dimensions genre et sociale dans les activités du programme.

“Pour atteindre les objectifs de développement durable, les politiques, les projets et les programmes de développement agricole doivent être sensibles au genre”, a déclaré le Dr Mariam Maiga, Conseillère Régionale Genre et Développement Social au CORAF.

“Les interventions doivent promouvoir un accès équitable aux ressources, aux possibilités et aux avantages de la recherche et du développement agricoles pour les hommes et les femmes, en particulier pour les groupes défavorisés tels que les femmes, les jeunes, les personnes handicapées et les personnes âgées”.

En renforçant les capacités en genre des acteurs nationaux impliqués dans la mise en œuvre du PAIRED, les attentes sont que les résultats du programme soient mieux réalisés.

« Cette formation permettra de faciliter la réalisation des objectifs de développement du programme, qui passent nécessairement par la prise en compte effective des dimensions genre et sociale dans la mise en œuvre de toutes les composantes et activités du programme », a déclaré le Dr Hippolyte Affognon, Manager du programme PAIRED.

Corriger les inégalités d’accès aux ressources agricoles

Les inégalités de genre dans l’agriculture demeurent l’une des causes principales de la faible performance du secteur agricole, avec des impacts négatifs sur la sécurité alimentaire et nutritionnelle, la croissance économique, et le développement socio-économique durable des populations particulièrement défavorisées.

Selon la Banque Africaine de Développement, les femmes et les jeunes constituent respectivement 62% et 65% de la population active agricole et jouent un rôle important dans l’économie rurale et la sécurité́ alimentaire et nutritionnelle des ménages. Cependant, ils ont un accès limité aux ressources productives agricoles telles que la terre, l’eau, les technologies et innovations appropriées, y compris les semences certifiées et les engrais, le crédit, et les services de vulgarisation.

C’est donc pour corriger ces inégalités, que le CORAF travaille à intégrer systématiquement les aspects genre dans tous ses programmes.

Des femmes dans un champ de maïs en Gambie

Afin de garantir l’intégration des questions de genre dans les activités du projet, les recommandations suivantes ont été faites aux participants :

  • Considérer les outils genre dans la conduite de l’étude auprès des ménages pour déterminer l’adoption et l’utilisation des technologies ;
  • Considérer l’analyse des besoins selon le genre, dans l’évaluation des plateformes d’innovation ;
  • Cibler les groupes vulnérables notamment ceux qui sont vraiment dans le besoin pour émerger ;
  • Impliquer autant d’hommes, de femmes et de jeunes dans les formations en considérant l’approche de l’équité de genre, qui permet de satisfaire aux besoins spécifiques des femmes pour prendre part et profiter réellement des formations ;
  • Utiliser les moyens de communication sensibles au genre pour faciliter l’accès à l’information sur les technologies et les innovations ;
  • Impliquer les femmes dans l’identification des variétés améliorées ;
  • Voir la production de semence comme une opportunité d’activité génératrice de revenu et de développement de business dans l’agriculture pour les femmes et les jeunes ;
  • Considérer les entreprises semencières féminines dans toutes les chaînes de valeur des semences dans le développement de partenariat avec les instituts de recherche pour profiter de l’opportunité
  • S’assurer que les hommes et les femmes qui exercent dans le secteur semencier sont invités aux réunions sans discrimination aucune.

About PAIRED program

PAIRED est un programme quinquennal financé par l’Agence des États-Unis pour le développement international (USAID-Afrique de l’Ouest). L’objectif général de PAIRED est de contribuer à l’amélioration de la croissance agricole, de la sécurité alimentaire et nutritionnelle et de la réduction de la pauvreté en Afrique de l’Ouest. Cet objectif sera atteint grâce aux trois résultats intermédiaires qui se renforcent mutuellement :

  1. Renforcement des capacités institutionnelles du CORAF ;
  2. Mise en place d’un cadre innovant de mise à l’échelle des technologies et innovations d’intrants agricoles en Afrique de l’Ouest ;
  3. Augmentation de la disponibilité d’intrants de qualité en Afrique de l’Ouest

Le programme travaille sur quatre chaines de valeur (riz, le maïs, le sorgho et le mil).

Lire aussi :