Un nouveau tournant pour la Recherche et le Développement agricole au Bénin ?

Pour ceux qui se sont longtemps penchés sur l’épineuse question du financement durable de la recherche et du développement (R&D) agricole en Afrique et de la collaboration entre tous les acteurs du système, un développement récent au Bénin pourrait offrir une autre voie possible.

Un décret présidentiel signé par le Président du Bénin, Patrice Talon, et daté du 18 mars 2020, met en place le Système National de Recherche Agricole (SNRA). Le SNRA du Bénin est désormais composé d’innovateurs publics, privés et endogènes actifs dans le milieu de la recherche agricole du Bénin.

Plusieurs études ont souligné l’inadéquation du financement de la recherche et du développement agricoles, bien que les innovations soient reconnues comme un catalyseur important pour l’industrie agricole en Afrique de l’Ouest.

Outre la Côte d’Ivoire, où la R&D agricole est financée sur la base d’un arrangement fiscal novateur par le biais du Fonds Interprofessionnel pour la Recherche et le Conseil Agricoles (FIRCA), la plupart des systèmes du SNRA s’appuient sur des fonds publics pour leur fonctionnement.

Quelles sont les implications ?

De nombreux observateurs et experts estiment que c’est la bonne étape vers le financement durable des activités du SNRA, puisque son budget sera également alloué par l’Assemblée Nationale lors du processus de budgétisation annuel.

Certains experts ont fait remarquer que, bien qu’il s’agisse d’une étape cruciale, il reste encore beaucoup à faire pour s’assurer que le SNRA obtienne le niveau de financement requis pour fonctionner de manière optimale.

Le système des SNRA est souvent composé de nombreux acteurs travaillant parfois avec une coordination et une compréhension limitées de ce que l’autre pourrait faire. La création du système du SNRA au Bénin leur permet de mettre en commun les ressources et, par conséquent, d’avoir un impact plus important sur leurs résultats.

Que contient le décret présidentiel ?

Selon le décret présidentiel, le SNRA du Bénin sera un mécanisme interinstitutionnel de consultation et de mise en commun des ressources dans le domaine de la recherche agricole.

Le Système National de Recherche Agricole du Bénin regroupe :

  • les instituts et structures de recherche agricole ou autres institutions ayant des activités en rapport avec la recherche agricole ;
  • les facultés et écoles professionnelles à vocation agricole des universités ;
  • les organisations non gouvernementales et cabinets d’étude exerçant des activités de recherche agricole ;
  • les associations de chercheurs indépendants et innovateurs endogènes.

Quelle est sa principale mission ?

La mission principale du SNRA du Bénin sera de promouvoir le développement du secteur agricole. Le SNRA sera responsable de :

  • Promouvoir les projets et programmes fédérateurs de recherche ;
  • Veiller à la prise en compte du principe de subsidiarité dans leur mise en œuvre ;
  • Veiller au bon fonctionnement du cycle de gestion de la recherche agricole ;
  • Promouvoir la concertation et les échanges entre les différentes composantes du Système national de Recherche agricole du Bénin;
  • Donner un appui institutionnel à ses membres en vue du renforcement de leurs capacités ;
  • Capitaliser les connaissances scientifiques et les acquis de recherche agricole ;
  • Organiser des manifestations scientifiques en matière de recherche agricole et de valorisation des produits de recherche ;
  • Veiller à la mobilisation des ressources humaines, financières et matérielles et à leur utilisation optimale ;
  • Mettre à la disposition des décideurs politiques des outils et des informations susceptibles d’orienter les décisions de politique agricole nationale ;
  • Mettre à la disposition des usagers des informations et des technologies pour le développement agricole et le progrès de la science.

Le système National de Recherche Agricole est supervisé par le Ministère de l’Agriculture, de l’Elevage et de la Pêche.

Pour consulter le décret présidentiel complet, cliquez ici.

Lire aussi :