De nouvelles variétés de riz pour accroître la production

Quatre nouvelles variétés de riz sont maintenant disponibles pour les agriculteurs de toute l’Afrique de l’Ouest grâce aux efforts de recherche des sélectionneurs de riz du Burkina Faso. Les quatre variétés développées par l’Institut national de l’environnement et de la recherche agricole du Burkina Faso (INERA) sont les suivantes : KBR2, KBR4, KBR6 et KBR8.

Les experts ont averti que COVID-19 aura un effet négatif sur le système alimentaire au Sahel et en Afrique de l’Ouest.

“Les pays qui connaissent des niveaux élevés d’insécurité alimentaire sont généralement plus vulnérables et moins préparés à une épidémie et verraient probablement leur taux de mortalité augmenter. De plus, la malnutrition augmente la vulnérabilité aux maladies”, déclare Arif Husain, économiste en chef du Programme Alimentaire Mondial (PAM).

Dans l’ensemble, on prévoit qu’environ 17 millions de personnes seront touchées par la faim au Sahel et en Afrique de l’Ouest, selon le Club du Sahel et de l’Afrique de l’Ouest.

On pense que ces innovations pourraient renforcer encore la résilience des communautés touchées, car certaines variétés sont sensibles au climat.

Ces nouvelles variétés de riz se caractérisent par un cycle de production plus court, entre 100 et 120 jours, et un meilleur rendement, entre 8 et 10 tonnes par hectare, selon les chercheurs.

“Nous avons passé trois ans à travailler sur ces variétés dans l’espoir de les rendre rentables en termes de productivité”, explique Edgard Traoré, Généticien à l’INERA.

Les variétés, selon les experts, ont l’avantage de ne pas nécessiter beaucoup d’eau, de résister au changement climatique et de pouvoir être utilisées comme remède aux maladies du riz.

Il a fallu de nombreuses années de sélection pour obtenir ces variétés (KBR2 ou Massamalo, KBR4 ou Nongsaamè, KBR6 ou Bitonkini, et KBR8 ou Mouifiida). La KBR est originaire de KamboiseRiz, en référence à Kamboisé – le nom de la ville dans laquelle le riz a été développé.